Global site

ABB's website uses cookies. By staying here you are agreeing to our use of cookies. Learn more

Le centre de contrôle de Solar Impulse inauguré à Monaco

Derniers préparatifs pour le vol historique de Solar Impulse autour du monde, un avion alimenté exclusivement à l'énergie solaire : le nouveau « Motion Control Center » a été inauguré solennellement mardi dernier en présence du Prince Albert II de Monaco.



Le compte à rebours a commencé : le 1er mars, l'avion solaire de Bertrand Piccard et André Borschberg devrait s'envoler d'Abu Dhabi. Les préparatifs battent leur plein, notamment au nouveau centre de contrôle, le Motion Control Center implanté à Monaco, où convergent toutes les communications par satellite. Ce centre analyse les données météorologiques, calcule et adapte les itinéraires de vol, obtient les autorisations de décollage et d'atterrissage et résout les éventuels défis techniques qui se poseront tout au long de l'aventure

« Ange gardien » de Solar Impulse


30 ingénieurs et spécialistes, parmi lesquels l'astronaute suisse Claude Nicollier, se tiendront derrière la multitude d'écrans pour assister les pilotes. « Monaco est le centre névralgique de notre entreprise » explique Bertrand Piccard, qui pilotera en alternance avec André Borschberg l'avion solaire de 72 mètres d'envergure alimenté par plus de 17 000 cellules solaires. « L'équipe du centre est notre ange gardien. Depuis le cockpit, nous sommes en liaison permanente avec elle et nous recevons toutes les informations nécessaires pour prendre les bonnes décisions. »

Le Prince Albert II de Monaco, dont la Fondation a permis la mise en place de ce nouveau centre de commandement, s'est laissé guider dans les locaux et s'est montré très impressionné. « Ce tour du monde historique effectué grâce à la seule puissance du soleil est un rêve qui se concrétise aujourd'hui. Il montre que la science peut changer le monde », a-t-il déclaré dans son discours. En effet, le projet Solar Impulse comporte de nombreux défis, mais aussi de nombreuses opportunités, dont l'aspect économique n'est pas le moindre.

40 000 kilomètres exclusivement à l'énergie solaire


Les pilotes Bertrand Piccard et André Borschberg se relayeront aux commandes de l'avion qui parcourra 40 000 kilomètres et fera des haltes dans plusieurs villes, notamment Muscat dans l'État d'Oman, Varanasi et Ahmedabad en Inde, Chongqing et Nanjing en Chine et Phoenix (Arizona) aux États-Unis. D'autres escales sont prévues en Europe ou en Afrique du Nord.

ABB fait partie de l'aventure en tant que partenaire technologique. Trois ingénieurs d'ABB ont rejoint l'équipe de Solar Impulse, lui apportant toute leur expertise et leur passion. Leur tâche consiste notamment à améliorer les systèmes de contrôle pour les opérations de terrain et à optimiser l'électronique de charge des systèmes de batteries de l'avion.

Ensemble pour un monde meilleur


L'enthousiasme d'ABB vis-à-vis du projet de Solar Impulse résulte non seulement de leur passion commune pour l'innovation et les technologies, mais également du crédo du fabricant suisse : Power and productivity for a better world™ (Energie et productivité pour un monde meilleur). » La philosophie de Solar Impulse fait écho aux aspirations d'ABB : aider à accroître l'efficacité opérationnelle, réduire l'utilisation des ressources, œuvrer en faveur du transport durable et accroître le recours aux énergies renouvelables propres.