Croissance résiliente

  • Total des commandes : +3 %1; carnet de commandes : +6 %
  • Commandes de base : +6 %; hausse dans toutes les divisions et régions
  • Chiffre d’affaires : +4 %; ratio de prise de commandes: 1,11
  • Marge du BAIIA opérationnel: 11,2 %; impact de 100 points de base de la dilution de GEIS et d’un supplément de 100 points de base des coûts irrécouvrables
  • Bénéfice net : 535 millions de dollars, -6 %
  • BPA opérationnel: 0,31 $, +5 %3
  • Marge d’autofinancement des activités d’exploitation : 256 millions de dollars; forte encaisse attendue pour l’ensemble de l’exercice
  • Annonce d’un accord de partenariat logiciel mondial avec Dassault Systèmes

Téléchargements

- Communiqué de presse - anglais (PDF/135 ko)
- Communiqué de presse - allemand (PDF/135 ko)
- États financiers d'information (XLSX/30 ko)
- Renseignements financiers (PDF/1,6 Mo) 
- Présentation des résultats du Groupe (PDF/750 ko)

« Nous avons connu un autre trimestre de forte croissance des commandes et du chiffre d’affaires, ce qui démontre la qualité et la résilience de notre portefeuille malgré la léthargie que nous avons constatée dans certains de nos marchés cibles, en particulier dans l’activité manufacturière discrète et le secteur de l’automobile », a déclaré Timo Ihamuotila, chef de la direction des finances d’ABB.

« Nous continuons de nous consacrer attentivement à la performance opérationnelle et à l’intégration de GEIS; en excluant l’impact de GEIS, notre marge opérationnelle s’est améliorée. Nous sommes sur la bonne voie dans la séparation de la division des Réseaux électriques, et nos quatre nouveaux secteurs d’activité majeurs ont commencé leurs opérations le 1er avril 2019 comme prévu. »

Chiffres clés


Évolution

En millions de $, sauf indication contraire

Tr1 2019

Tr1 2018

$ US

Comparaison1

Commandes

7 613

7 555

+1 %

+3 %

Chiffre d’affaires

6 847

6 441

+6 %

+4 %

Bénéfice d’exploitation

590

626

-6 %


BAIIA opérationnel2

766

752

+2 %

+10 %4

En % du chiffre d’affaires opérationnel

11,2 %

11,7 %

-0,5 point


Bénéfice des activités poursuivies, après impôts

415

414

+0 %


Bénéfice net attribuable à ABB

535

572

-6 %


BPA de base ($)

0,25

0,27

-6 %3


BPA opérationnel ($)2

0,31

0,31

-3 %3

+5 %3

Marge d’autofinancement des activités d’exploitation5

-256

-518

+51 %


Le 17 décembre 2018, ABB a annoncé qu’elle s’était entendue pour céder sa division des Réseaux électriques. C’est pourquoi les résultats de cette division sont présentés dans les activités abandonnées. Les résultats de la Société pour toutes les périodes ont été redressés en conséquence.

Perspectives à court terme

La conjoncture macroéconomique est nuancée en Europe : la croissance devrait se poursuivre aux États-Unis et en Chine. Dans l’ensemble, le marché mondial progresse, malgré la multiplication des incertitudes géopolitiques un peu partout dans le monde. Les cours du pétrole et les effets de la conversion des changes devraient continuer d’orienter les résultats de la Société.

Résultats du Groupe au Tr1 de 2019

Commandes

Le total des commandes a augmenté de 3 % (1 % en dollars US), grâce à la croissance du carnet de commandes de la division des Produits d’électrification et de la division Robotique et entraînements. Les commandes ont été bien étayées par le vigoureux élan des commandes de base. Les commandes de base tierces ont gagné 6 % (8 % en dollars US); toutes les divisions et régions ont progressé durant le trimestre. Les commandes majeures ont été inférieures à celles de la même période l’an dernier et ont représenté 3 % du total des commandes, en baisse de 10 %. Le carnet de commandes a progressé de 6 % (2 % en dollars US) par rapport à il y a un an, pour clore le trimestre à 13,9 milliards de dollars.

Les commandes de services ont gagné 6 % (6 % en dollars US). Elles représentent 20 % du total des commandes, en hausse de 19 % sur l’an dernier.

L’évolution du portefeuille opérationnel, en tenant compte des incidences de l’acquisition de GE Industrial Solutions (« GEIS ») et de l’établissement de la coentreprise Linxon a donné lieu à une incidence positive nette de 4 % sur le total des commandes. Les effets de conversion des changes ont eu un impact négatif de 6 % sur le total des commandes.

Tour d’horizon du marché

Régionalement, la performance a été équilibrée durant le trimestre :

  • En Europe, le total des commandes a baissé de 3 % (8 % en dollars US), essentiellement en raison de la diminution des commandes majeures. Les contributions positives du Danemark, de la France et de l’Italie ont été masquées par des baisses en Allemagne, en Norvège et en Suède. Les commandes de base se sont accrues de 6 % en Europe.
  • Le total des commandes des Amériques a augmenté de 9 % (28 % en dollars US). Les commandes des États-Unis ont crû de 7 % (33 % en dollars US) et on a aussi constaté une solide croissance au Canada et dans plusieurs pays d’Amérique du Sud, dont le Chili. Les commandes de base ont gagné 7 % dans les Amériques.
  • En Asie, au Moyen-Orient et en Afrique (AMOA), le total des commandes a progressé de 5 % (et baissé de 7 % en dollars US), grâce à la solide croissance de Singapour, du Japon, de l’Australie, de la Corée du Sud et de la Chine, qui a largement compensé le ralentissement de la performance de pays comme l’Arabie saoudite, l’Égypte, l’Afrique du Sud et l’Inde. En Chine, les commandes ont progressé de 6 % (5 % en dollars US). Les commandes de base ont monté de 4 % dans la région de l’AMOA.

La demande a été nuancée dans l’ensemble des grands segments de la clientèle d’ABB :

  • Dans les industries, la progression des commandes est restée solide dans certaines industries de transformation comme les pâtes et papiers et les mines, ce qui confirme l’accroissement des dépenses de maintenance, de concert avec un environnement favorable pour ce qui est des prix des produits de base. La réception des commandes en a profité, en particulier dans les secteurs des entraînements et de l’automatisation industrielle d’ABB, et on a notamment relevé une demande vigoureuse pour les services offerts et les solutions ABB AbilityMC. L’activité manufacturière discrète et le secteur automobile ont ralenti durant le trimestre, alors que l’activité dans les 3C est restée discrète.
  • Dans le transport et les infrastructures, la demande a été vigoureuse : les entreprises ont continué d’investir dans le transport ferroviaire et les navires spécialisés. Les commandes passées pour les services offerts dans la mobilité électronique et l’infrastructure des centres de données d’ABB ont progressé considérablement. La demande dans le secteur de la construction a été forte, et les entreprises ont continué d’investir dans les bâtiments commerciaux comme les hôpitaux et les centres de villégiature.

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires a monté de 4 % (6 % en dollars US), grâce à une croissance solide de la division des Produits d’électrification et de la division Robotique et entraînements et à la performance stable de l’Automatisation industrielle.

Le chiffre d’affaires sur les services a gagné 6 % (6 % en dollars US). Les services ont représenté 19 % du total du chiffre d’affaires, ce qui est stable par rapport à la même période l’an dernier.

Les changements intervenus dans le portefeuille opérationnel, notamment les incidences de l’acquisition de GEIS et de l’établissement de la coentreprise Linxon, ont apporté une contribution positive nette de 9 % au chiffre d’affaires déclaré. Les variations des taux de change ont eu un effet négatif de 7 %, dans la conversion, sur le chiffre d’affaires déclaré.

Le ratio de prise de commandes du trimestre s’est établi à 1,11 comparativement à 1,17 dans le même trimestre de l’exercice financier précédent.

BAIIA opérationnel

Le BAIIA opérationnel, à 766 millions de dollars, a gagné 2 % en dollars US (10 % dans les monnaies locales) par rapport à la même période l’an dernier. La marge du BAIIA opérationnel s’est maintenue à 11,2 % et a accusé une baisse de 50 points de base sur un an.

Au premier trimestre, l’incidence de l’intégration de GEIS sur la marge du BAIIA opérationnel a été de l’ordre de 100 points de base, alors que les coûts irrécouvrables ont pesé pour encore 100 points de base. Les coûts irrécouvrables représentent les services fournis par le groupe à la division des Réseaux électriques; ces coûts n’ont pas à être déclarés dans les opérations abandonnées, et le groupe s’attend à ce qu’ils soient essentiellement transférés à la division des Réseaux électriques ou éliminés à la conclusion de la transaction, qui devrait intervenir d’ici le premier semestre de 2020. Les coûts irrécouvrables de 67 millions de dollars ont été comptabilisés dans l’Administration générale et divers du résultat du BAIIA opérationnel, qui a baissé de 9 millions de dollars sur l’an dernier.

Bénéfice net, résultat de base et bénéfice opérationnel par action

Le bénéfice net des opérations permanentes s’est chiffré à 415 millions de dollars. Les opérations abandonnées ont réalisé un bénéfice net de 149 millions de dollars. Le bénéfice net du groupe attribuable à ABB s’est élevé à 535 millions de dollars, soit 6 % de moins sur un an. Le bénéfice de base par action s’est établi à 0,25 $, soit 6 % de moins sur un an. Le bénéfice opérationnel par action, à 0,31 $, a reculé de 3 % et a monté de 5 % en monnaies constantes3.

Marge d’autofinancement apportée par les activités d’exploitation

La marge d’autofinancement apportée par les activités d’exploitation, à 256 millions de dollars, se compare à 518 millions de dollars au premier trimestre de 2018. Par rapport au même trimestre l’an dernier, la marge d’autofinancement apportée par les activités d’exploitation dans le cadre des opérations permanentes a progressé pour passer de 97 millions de dollars à 365 millions de dollars, alors que la marge d’autofinancement des activités abandonnées, à 159 millions de dollars, a été stable par rapport au même trimestre l’an dernier.

Dans le premier trimestre de 2019, la marge d’autofinancement apportée par les activités d’exploitation permanente a profité du décalage dans le paiement des primes destinées aux employés et par la vigoureuse collecte des paiements d’étape apportés par les projets permanents, qui ont masqué les sommes élevées consacrées aux stocks. ABB s’attend à une forte encaisse pour l’ensemble de l’exercice, par rapport au deuxième semestre.

Le fonds de roulement net en pourcentage du chiffre d’affaires s’est établi à 11,2 %, contre 12,9 % au même trimestre l’an dernier.

Rendement divisionnaire au Tr1

(en millions de $  sauf indication contraire)

Commandes

VARIATION

Commandes de base tierces

VARIATION

Chiffre d’affaires

VARIATION

BAIIA opérationnel (%)

VARIATION

$ US

Comparaison1

$ US

Comparaison1

$ US

Comparaison1

Produits d’électrification

3 363

+21 %

+6 %

3 227

+22 %

+5 %

3 057

+23 %

+5 %

12,4 %

-2,8 points de base

Automatisation industrielle

1 884

-11 %

-5 %

1 796

+1 %

+7 %

1 738

-7 %

+0 %

13,0 %

-1,1 point de base

Robotique et entraînements

2 545

-1 %

+5 %

2 273

-2 %

+4 %

2 229

+1 %

+7 %

15,1 %

-0,2 point de base

Administration générale et divers

(179)



8



(177)



(174)


Groupe ABB

7 613

+1 %

+3 %

7 304

+8 %

+6 %

6 847

+6 %

+4 %

11,2 %

-0,5 point de base


Commandes

VARIATION

Commandes de base tierces

VARIATION

VARIATION

VARIATION




$ US

Comparaison1


$ US

Comparaison1

$ US

Comparaison1


-2,8 points de base


Produits d’électrification


+21 %

+6 %

3,227

+22 %

+5 %

+23 %

+5 %


-1,1 point de base


Automatisation industrielle


-11 %

-5 %

1,796

+1 %

+7 %

-7 %

+0 %


-0,2 point de base


Robotiques et entraînements


-1 %

+5 %

2,273

-2 %

+4 %

+1 %

+7 %




Administration générale et divers




8






-0,5 point de base


Groupe ABB


+1 %

+3 %

7,304

+8 %

+6 %

+6 %

+4 %


-2,8 points de base


Depuis le 1er octobre 2018, la division des Réseaux électriques fait partie, non plus des opérations permanentes, mais bien des activités abandonnées. Tous les résultats déclarés auparavant ont été redressés conformément à ces variations du portefeuille. Le résultat de l’Administration générale et divers comprend les éliminations interdivisionnaires.

Produits d’électrification

Le total des commandes a gagné 6 % (21 % en dollars US) et les commandes de base tierces ont monté de 5 % (22 % en dollars US). Tous les secteurs d’activité ont progressé, essentiellement dans les systèmes et les produits à basse tension, surtout dans les centres de données et la recharge des VE. Régionalement, les commandes ont progressé dans tous les territoires géographiques. Le chiffre d’affaires s’est amélioré de 5 % (23 % en dollars US). La marge du BAIIA opérationnel a baissé de 280 points de base sur un an à 12,4 %, ce qui s’explique essentiellement par la dilution de 270 points de base en raison de GEIS qui, avant d’être achetée par ABB au premier et au deuxième trimestres de 2018, a aussi accusé une léthargie relative. À l’exclusion de GEIS, les marges ont profité des volumes positifs, compensés par les effets de l’éventail des produits.

Automatisation industrielle

Le total des commandes a baissé de 5 % (11 % en dollars US), plombé par une base de comparaison difficile pour les commandes majeures, en particulier en Europe. Les commandes de base tierces ont bien progressé, en hausse de 7 % (1 % en dollars US), ce qui témoigne de la forte demande des industries de transformation et de la navigation maritime. Le carnet de commandes a gagné 2 % (et a baissé de 5 % en dollars US) à la fin du trimestre par rapport à la même période l’an dernier. Le chiffre d’affaires a été stable en données comparables (en baissant de 7 % en dollars US). La marge du BAIIA opérationnel, à 13,0 %, tient essentiellement compte des effets négatifs de l’éventail des produits et des investissements dans la croissance.

Robotiques et entraînements

Le total des commandes a progressé de 5 % (et a été stable en dollars US), malgré une base de comparaison difficile et une conjoncture de marché plus riche de défis. La croissance des commandes a été vigoureuse pour les entraînements et les moteurs, ce qui s’explique par le développement soutenu des industries de transformation. Dans la robotique, la croissance des commandes a été stable, grâce à la progression dans l’attribution des commandes de solutions. Régionalement, la croissance des commandes a été menée par l’AMOA. Le carnet de commandes a clôturé le trimestre en hausse de 9 % (2 % en dollars US). Le chiffre d’affaires s’est amélioré de 7 % (1 % en dollars US), alors que la marge du BAIIA opérationnel, à 15,1 %, a reculé de 20 points de base par rapport au même trimestre l’an dernier, surtout en raison des effets de l’éventail des produits dans la robotique.

Un chef de file consacré aux industries numériques

Le 17 décembre 2018, ABB a annoncé des mesures fondamentales destinées à cibler, simplifier et mener les industries numériques afin d’améliorer le rapport qualité-prix pour la clientèle et les rendements offerts aux actionnaires. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site ABB.com/writing-the-future. Le 28 février 2019, ABB a exposé sa stratégie, ainsi que les détails de ses quatre secteurs d’activité dominants à l’intention des investisseurs et des analystes à l’occasion d’une séance de mise au point sur la stratégie. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site ABB.com/strategy-update-2019.

L’équipe de direction d’ABB s’est donné deux priorités claires pour 2019 : mener l’entreprise et gérer la transformation.

Faits saillants opérationnels

Durant le premier trimestre, l’importance soutenue consacrée à la croissance rentable a permis de réaliser un autre solide trimestre de progression du chiffre d’affaires, ce qui témoigne de la qualité du nouveau portefeuille d’ABB. Le 26 mars 2019, ABB a annoncé qu’on lui avait attribué un contrat pour la fourniture d’un module complet d’électrification et de propulsion, qui comprend les solutions ABB AbilityMC, pour la construction du premier navire de croisière construit en Chine.

L’intégration de l’unité opérationnelle de GEIS avec les secteurs d’activité des Produits d’électrification s’est poursuivie à un rythme fulgurant. ABB continue d’être sur la bonne voie de réaliser, en 2022, les quelque 200 millions de dollars de synergies de coût annuelles.

Un important accord de partenariat logiciel mondial avec Dassault Systèmes a été annoncé le 28 février 2019, ce qui vient enrichir le solide réseau de partenaires d’ABB pour la numérisation industrielle, notamment avec Microsoft Azure et HPE. Grâce à ce partenariat, ABB pourra développer et fournir aux clients des jumeaux numériques avancés, grâce auxquels ils pourront exploiter les solutions ABB AbilityMC et mener leurs opérations avec plus d’efficience, de flexibilité et de durabilité.

ABB a fortifié ses liens avec Ericsson, en signant un protocole d’entente le 1er avril 2019. Ces deux entreprises collaboreront dans la recherche portant sur les technologies d’automatisation sans fil, en mettant l’accent sur les occasions offertes par la connectivité 5G pour l’ « usine de demain ».

Le point sur la transformation

Plusieurs étapes de la transformation d’ABB ont été réalisées durant le premier trimestre. Une équipe de direction aguerrie est maintenant en place pour mener le processus d’extraction de la division des Réseaux électriques, et la séparation des activités se déroule à l’heure actuelle. On continue de mettre en œuvre le nouveau modèle opérationnel d’ABB, soit ABBOSMC. Une solide équipe de projet est en place pour surveiller le programme de simplification d’ABBOSMC depuis le début du premier trimestre. Pendant le trimestre, on a mis sur pied le nouveau conseil de direction opérationnelle qui encadrera la division Global Business Services d’ABB, et l’organisme commercial a été transféré aux opérations. Les quatre grands secteurs d’activité d’ABB sont devenus opérationnels le 1er avril 2019.

ABB s’attend à un total de réduction de coût de ~500 millions de dollars en rythme annualisé dans l’ensemble du groupe, en visant un rythme de 150 à 200 millions de dollars en 2019 et un rythme annualisé de croisière ciblé en 2021. Des économies réalisées en 2019 grâce à ABBOSMC seront réalisées essentiellement en rationalisant les fonctions du groupe et les organismes nationaux qui seront transférés aux activités et en simplifiant la nouvelle structure générale.

Perspectives à court et à long termes

La conjoncture macroéconomique est nuancée en Europe : la croissance devrait se poursuivre aux États-Unis et en Chine. Dans l’ensemble, le marché mondial progresse, malgré la multiplication des incertitudes géopolitiques un peu partout dans le monde. Les cours du pétrole et les effets de la conversion d’échange devraient continuer d’orienter les résultats de la Société.

Les quatre nouvelles entreprises du Groupe ABB se classent au premier ou au deuxième rang mondial sur des marchés attrayants, grâce à de solides facteurs séculaires. Le marché adressable de la Société pour ses nouvelles divisions de l’Électrification, de l’Automatisation industrielle, des Entraînements et de la Robotique et automatisation discrète devrait croître à long terme à raison de 3,5 % à 4 % par an.

Complément d’information

Le communiqué de presse et l’exposé des résultats du premier trimestre sont publiés dans la section News Center d’ABB, sur le site www.abb.com/news et sur la page d’accueil Relations avec les investisseurs du site www.abb.com/investorrelations.

ABB tiendra aujourd’hui une conférence de presse à 9 h, heure de l’Europe centrale (HEC) (8 h, GMT, et 3 h, HNE). Cette conférence se déroulera par téléphone. Voici les numéros à composer pour participer à cette téléconférence des médias :
Royaume-Uni : +44 207 107 0613
Suède : +46 8 5051 0031
Partout ailleurs en Europe : +41 58 310 5000
États-Unis et Canada : +1 866 291 4166 (sans frais) ou +1 631 570 5613 (frais d’interurbain)
Les lignes seront ouvertes de 10 à 15 minutes avant le début de la conférence.

Une conférence téléphonique et une webdiffusion à l’intention des analystes et des investisseurs sont également prévues et commenceront aujourd’hui à 14 h, HEC (13 h, heure d’été britannique, et 8 h, HNE). La webdiffusion sera accessible sur le site Web d’ABB (new.abb.com/investorrelations/). Voici les numéros à appeler pour la conférence des analystes et des investisseurs :
Royaume-Uni : +44 207 107 0613
Suède : +46 8 5051 0031
Partout ailleurs en Europe : +41 58 310 5000
États-Unis et Canada : +1 866 291 4166 (sans frais) ou +1 631 570 5613 (frais d’interurbain)

Une séance enregistrée sera disponible en webdiffusion une heure après la fin de la conférence téléphonique.

ABB (symbole ABBN sur la Bourse suisse SIX) est un chef de file des technologies pionnières et offre de vastes services pour les industries numériques. Fidèle à une tradition d’innovation depuis plus de 130 ans, ABB est aujourd’hui un chef de file des industries numériques grâce à quatre entreprises dominantes mondialement et axées sur la clientèle : l’Électrification, l’Automatisation industrielle, les Entraînements, ainsi que la Robotique et l’automatisation discrète, qui sont appuyées par sa plateforme numérique commune ABB AbilityMC. Le secteur des Réseaux d’électrification d’ABB, qui domine le marché, sera cédé à Hitachi en 2020. Présente dans plus de 100 pays, ABB a à son service environ 147 000 employés. www.abb.com

Agenda de l’investisseur en 2019

Assemblée générale annuelle

Le 2 mai 2019

Ex-dividende

Le 6 mai 2019*

Résultats du deuxième trimestre de 2019

Le 25 juillet 2019

Résultats du troisième trimestre de 2019

Le 23 octobre 2019

*En supposant que les actionnaires approuvent le dividende à l’assemblée générale annuelle d’ABB.

Avis important à propos de l’information prospective

Ce communiqué de presse comprend de l’information et des déclarations prospectives, ainsi que d’autres déclarations à propos des perspectives de nos activités, notamment dans les sections du communiqué intitulées « Perspectives à court terme », « BAIIA opérationnel », « Marge d’autofinancement apportée par les activités d’exploitation », « Le point sur la transformation » et « Perspectives à court et à long termes ». Ces déclarations se fondent sur les attentes, estimations et projections actuelles à propos des facteurs qui pourraient avoir une incidence sur notre rendement projeté, dont la conjoncture économique mondiale et la conjoncture économique des régions et des industries qui constituent des marchés majeurs pour ABB Ltd. Ces attentes, estimations et projections correspondent généralement aux déclarations qui comprennent des termes se rapportant aux « prévisions », aux « objectifs », aux « attentes », aux « convictions », aux « estimations », aux « cibles », aux « plans », aux « probabilités » et aux « intentions » ou à des expressions comparables. Toutefois, les risques et les incertitudes sont nombreux, et la plupart sont indépendants de notre volonté, ce qui pourrait donner lieu à des différences importantes entre nos résultats effectifs et l’information et les déclarations prospectives reproduites dans ce communiqué de presse, ce qui pourrait avoir une incidence sur notre capacité à réaliser l’un quelconque ou la totalité de nos objectifs déclarés. Les facteurs importants qui pourraient donner lieu à ces différences comprennent entre autres les risques opérationnels liés à la volatilité de la conjoncture économique mondiale et de la conjoncture politique, les coûts relatifs aux activités de mise en conformité, l’adoption des nouveaux produits et services sur les marchés, l’évolution de la réglementation des gouvernements et des taux de change et d’autres facteurs qui peuvent être exposés périodiquement dans les documents déposés par ABB Ltd auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, notamment ses rapports annuels sur le Formulaire 20-F. Bien qu’elle soit convaincue que les attentes exprimées dans ces déclarations prospectives se fondent sur des hypothèses raisonnables, ABB Ltd ne peut pas donner l’assurance que ces attentes seront satisfaites.

Zurich, le 17 avril 2019

Timo Ihamuotila, Chef des finances

Notes de renvoi

  • Les taux de croissance des commandes, du carnet de commandes et du chiffre d’affaires sont exprimés en données comparables (en monnaies locales corrigées pour tenir compte des acquisitions et des cessions).
  • Pour les indicateurs non conformes aux PCGR, le lecteur est invité à consulter l’annexe du communiqué de presse sous le titre « Renseignements financiers complémentaires ».
  • Les taux de croissance du BPA sont calculés en chiffres arrondis. Le bénéfice par action opérationnel comparable est exprimé en monnaies constantes (taux de change de 2014 non corrigés des variations du portefeuille opérationnel).
  • En monnaies constantes (non corrigées des variations du portefeuille).
  • Il s’agit du total des opérations poursuivies et des opérations abandonnées.

Share this article

Facebook LinkedIn Twitter WhatsApp