Résultats du Tr3 2019

Garder le cap dans des marchés plus difficiles

  • Total des commandes ‑1 %1; carnet de commandes +3 %
  • Chiffre d’affaires et ratio de prise de commandes constants2
  • Marge du BAIIA opérationnel2 11,7 %, +20 points de base; impactée de 70 points de base par les coûts irrécouvrables
  • Bénéfice des activités poursuivies, net d’impôts de 422 millions de dollars, ‑1 %
  • Bénéfice net 515 millions de $, -15 %
  • BPA opérationnel2 0,33 $, -7 %3
  • Marge d’autofinancement des activités d’exploitation de 670 millions de dollars, +19 %; forte encaisse attendue pour l’ensemble de l’exercice
  • Björn Rosengren nommé chef de la direction avec effet au 1er mars 2020

Téléchargements

Tr3 2019 Communiqué de presse – anglais (PDF/128 ko)
Tr3 2019 Communiqué de presse – allemand (PDF/130 ko)
Tr3 2019 États financiers d’information (XLXS/38 ko)
Tr3 2019 Renseignements financiers (PDF/1,8 Mo)
Tr3 2019 Présentation des résultats du Groupe (PDF/471 ko)

« Le Groupe a dégagé un solide rendement pour le trimestre malgré la léthargie de la conjoncture économique, qui s’est répercutée sur certains de nos marchés clients, outre toute la robotique et toute l’automatisation », a déclaré Peter Voser, président du conseil d’administration et chef de la direction d’ABB.

M. Voser a précisé : « Nous gardons le cap et poursuivons notre croissance à long terme, en continuant de nous consacrer rigoureusement à la gestion des coûts en réaction à la léthargie de la demande, tout en faisant progresser notre programme de transformation. Nous continuons de faire avancer notre stratégie tout en instituant une culture d’autonomisation et de rendement supérieur. »

Chiffres clés

Évolution

Évolution

(en millions de $, sauf indication contraire)

Q3
2019

Q3
2018

$ US

Comparaison1

9M
2019

9M
2018

$ US

Comparaison1

Commandes

6 688

6 917

-3 %

-1 %

21 702

21 605

0 %

+1 %

Chiffre d’affaires

6 892

7 095

-3 %

0 %

20 910

20 267

+3 %

+2 %

Bénéfice d’exploitation

577

617

-6 %

1 290

1 951

-34 %

BAIIA opérationnel2

806

814

-1 %

0 %4

2 397

2 421

-1 %

+3 %4

en % du chiffre d’affaires opérationnel

11,7 %

11,5 %

+0,2 pt

11,5 %

11,9 %

-0,4 pt

Bénéfice (perte) des opérations poursuivies, net de l’impôt

422

427

-1 %

783

1 365

-43 %

Bénéfice net attribuable à ABB

515

603

-15 %

1 114

1 856

-40 %

BPA de base ($)

0,24

0,28

-15 %3

0,52

0,87

-40 %3

BPA opérationnel2 ($)

0,33

0,34

-3 %3

-7 %3

0,98

1,03

-6 %3

-5 %3

Marge d’autofinancement des activités d’exploitation5

670

565

+19 %

414

1 057

-61 %

Le 17 décembre 2018, ABB a annoncé qu’elle avait conclu la cession de sa division Réseaux électriques. C’est pourquoi les résultats de cette division sont présentés dans les opérations abandonnées. Les résultats du Groupe pour toutes les périodes ont été redressés en conséquence.

Perspectives à court terme

Les indicateurs macroéconomiques sont contrastés en Europe et en Chine, alors qu’aux États‑Unis, ils se sont affaissés. Dans l’ensemble, les marchés mondiaux continuent d’être éprouvés par les incertitudes géopolitiques.

Par rapport aux indicateurs économiques, les marchés finaux sur lesquels ABB est présente font preuve de résilience, malgré les vents contraires qui soufflent sur certains marchés, en particulier les industries discrètes. Les cours du pétrole et les effets de la conversion des changes devraient continuer d’orienter les résultats de la Société.

Résultats du Groupe au Tr3 de 2019

« Le Groupe a dégagé un solide résultat dans la division Électrification et Entraînements, tout en résistant aux forts vents contraires dans la division Robotique et Automatisation discrète. Nous avons comptabilisé l’incidence négative de la revalorisation d’un grand projet dans l’Automatisation industrielle », a fait savoir Timo Ihamuotila, chef des finances d’ABB.

« Pour l’ensemble de l’exercice, nous continuons de nous attendre à une légère croissance du chiffre d’affaires et à une amélioration des marges opérationnelles. Nous sommes encouragés de constater l’intégration de GE Industrial Solutions (GEIS) et le déploiement de notre modèle opérationnel ABB‑OS, qui commence à rehausser la performance du Groupe à long terme. »

Synthèse des résultats du Groupe

Durant le trimestre, la division Automatisation industrielle a dû revaloriser un projet, ce qui a eu pour effet de réduire de 1 % le total du chiffre d’affaires. La marge du BAIIA opérationnel de 11,7 % a été touchée à hauteur de 190 points de base dans l’ensemble, dont environ 90 points de base sont attribuables à la revalorisation du projet de l’Automatisation industrielle, environ 70 points de base, aux coûts irrécouvrables, et environ 30 points de base, à une charge dans les anciennes activités non essentielles.

Les activités poursuivies ont par ailleurs fait preuve d’un rendement résilient dans le cadre des divisions, malgré les vents contraires qui ont soufflé sur la division Robotique et Automatisation discrète. Par rapport à la même période l’an dernier, les résultats ont profité d’un rythme d’évolution inférieur dans les résultats de la Société en général et au titre du BAIIA opérationnel divers, ce qui cadre avec les économies réalisées grâce au programme de simplification, à l’élimination continue des coûts irrécouvrables et à l’amélioration des activités non essentielles.

Le bénéfice net a en outre été impacté par la baisse du bénéfice net des opérations abandonnées.

Commandes

Durant le trimestre, les commandes ont baissé de 1 % (3 % en dollars US) par rapport au même trimestre l’an dernier. La croissance modérée de la division Automatisation industrielle et la légère croissance de la division Électrification et Entraînements ont été masquées par la léthargie de la demande de la division Robotique et Automatisation discrète. Les effets de la conversion des changes ont eu un impact net négatif de 1 % sur les commandes, et les changements de portefeuille ont eu un impact net négatif de 1 %.

Les commandes de services, qui ont représenté 19 % du total des commandes, ont baissé de 2 % (5 % en dollars US) sur un an. Les commandes majeures ont représenté 5 % de l’ensemble des commandes, en baisse de 1 % sur la même période l’an dernier.

Le carnet de commandes a crû de 3 % (et a baissé de 3 % en dollars US).

Tour d’horizon des marchés

Régionalement :

  • En Europe, les commandes ont perdu 2 % (6 % en dollars US). Les marchés nationaux majeurs, dont la Suède et l’Italie, sont restés stables. Les commandes passées depuis la France, le Royaume‑Uni et l’Espagne ont progressé, tandis qu’en Suisse, en Finlande et en Norvège, elles ont baissé par rapport à la même période l’an dernier. En Allemagne, les commandes ont perdu 1 % (5 % en dollars US).
  • Dans les Amériques, les commandes ont perdu 1 % (1 % en dollars US); si elles ont bien progressé au Canada, leur rendement a été contrasté ailleurs. Aux États‑Unis, les commandes ont reculé de 1 % (1 % en dollars US).
  • En Asie, au Moyen‑Orient et en Afrique (AMOA), les commandes ont gagné 1 % (et ont perdu 3 % en dollars US). Elles ont baissé en Chine et en Corée du Sud, mais ont bien progressé en Inde, au Japon, à Singapour et dans tous les ÉAU. En Chine, les commandes ont perdu 5 % (7 percent en dollars US).

Dans les grands segments de clientèle d’ABB :

  • Dans les industries de transformation, les dépenses opérationnelles permanentes, en particulier parmi la clientèle du pétrole et du gaz et des produits chimiques, se sont traduites par une forte croissance des commandes. Les marchés de la production hydroélectrique traditionnelle ont été ternes.
  • Dans les industries discrètes, les secteurs automobiles traditionnels et les industries liées au secteur de l’automobile, ainsi que les marchés des constructeurs de 3C et de machines ont dû affronter des vents contraires qui n’ont pas cessé de souffler sur la croissance d’ABB. Le Groupe a continué de constater une forte croissance dans l’automatisation des entrepôts.
  • Dans les secteurs des transports et des infrastructures, on a continué d’investir dans le transport ferroviaire et dans le transport maritime et les ports, faute de commandes majeures qui avaient été enregistrées dans la même période l’an dernier. La demande a été forte dans les centres de données, la mobilité électrique et les marchés renouvelables. Dans la construction, l’activité a été vigoureuse : la croissance a été forte dans les solutions d’automatisation des bâtiments.

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires a été stable (et a baissé de 3 % en dollars US). La division Entraînements et Électrification a progressé; toutefois, le chiffre d’affaires a baissé dans la division Automatisation industrielle et dans la division Robotique et Automatisation discrète. La division Automatisation industrielle a dû revaloriser un projet, ce qui a fait baisser de 1 % le total de son chiffre d’affaires. Les variations des taux de change ont donné lieu à un impact de conversion négatif de 2 % sur le chiffre d’affaires déclaré, et les changements de portefeuille ont eu eux aussi un impact négatif de 1 %.

Le chiffre d’affaires dans les services a gagné 5 % (3 % en dollars US). Les services ont représenté 19 % du total du chiffre d’affaires.

Le ratio de prise de commandes du trimestre s’est établi à 0,97x2, soit le même niveau que dans la même période l’an dernier.

Sur fond de léthargie soutenue de l’activité dans certains marchés finaux, ABB s’attend à une légère croissance du chiffre d’affaires annuel en données comparables en 2019, grâce à son carnet de commandes.

BAIIA opérationnel

Le BAIIA opérationnel2, à 806 millions de dollars, a baissé de 1 % en dollars US (et est resté constant dans les monnaies locales). La marge du BAIIA opérationnel2 de 11,7 % a gagné 20 points de base sur un an.

La revalorisation d’un projet de la division Automatisation industrielle a fait baisser d’environ 90 points de base, durant le trimestre, la marge du BAIIA opérationnel du Groupe.

La marge a été réduite d’environ 70 points de base par la comptabilisation des coûts irrécouvrables. Les coûts irrécouvrables correspondent aux services fournis par le Groupe aux Réseaux électriques et qui ne peuvent pas être comptabilisés dans les opérations abandonnées : le Groupe s’attend à les transférer essentiellement aux Réseaux électriques ou de les éliminer à la conclusion de la transaction. Des coûts irrécouvrables de 52 millions de dollars ont été comptabilisés dans le résultat du BAIIA opérationnel de l’Administration générale et divers, ce qui représente 19 millions de dollars de moins qu’au troisième trimestre de 2018.

Une charge au titre des activités non essentielles, qui a eu un impact de l’ordre de 30 points de base sur la marge du BAIIA opérationnel du Groupe, a également été comptabilisée dans le résultat du BAIIA de l’Administration générale et divers.

ABB s’attend à ce que les marges annuelles du BAIIA opérationnel s’améliorent en 2019, grâce à une meilleure performance de GEIS, à l’élimination continue des coûts irrécouvrables, à la progression des activités non essentielles et au programme de simplification du Groupe.

Bénéfice net, résultat de base et bénéfice opérationnel par action

Le bénéfice net au titre des opérations poursuivies s’est élevé à 422 millions de dollars, en baisse de 1 % sur un an.

Le bénéfice net au titre des opérations abandonnées s’est chiffré à 97 millions de dollars, lesté par environ 80 millions de dollars de revalorisations avant impôts de certains projets majeurs du carnet de commandes des Réseaux électriques. ABB s’attend à une amélioration considérable du rendement de ses opérations abandonnées à partir du quatrième trimestre de 2019.

Le bénéfice net du Groupe attribuable à ABB s’est établi à 515 millions de dollars; il a été impacté par la baisse du bénéfice net au titre des opérations abandonnées. Le bénéfice de base par action s’est inscrit à 0,24 $, soit 15 % de moins sur un an. Le bénéfice opérationnel par action, à 0,33 $2, a baissé de 7 %3 sur un an.

Marge d’autofinancement apportée par les activités d’exploitation

La marge d’autofinancement apportée par les activités d’exploitation s’est établie à 670 millions de dollars, comparativement à 565 millions de dollars au troisième trimestre de 2018. Par rapport au même trimestre l’an dernier, la marge d’autofinancement apportée par les activités d’exploitation dans le cadre des opérations poursuivies a baissé à 611 millions de dollars contre 625 millions de dollars, alors que la marge d’autofinancement apportée par les opérations abandonnées a progressé à 59 millions de dollars, par rapport à ‑60 millions de dollars.

Par rapport à il y a un an, la marge d’autofinancement apportée par les activités d’exploitation poursuivies tient essentiellement compte de l’augmentation des paiements de restructuration, en partie effacée par la chronologie plus favorable des impôts versés et de l’évolution du fonds de roulement par rapport à la même période l’an dernier. Le fonds de roulement net en pourcentage du chiffre d’affaires s’est établi à 12,8 %.

ABB s’attend à une solide marge d’autofinancement pour l’ensemble de l’exercice au titre des activités d’exploitation poursuivies, sans tenir compte des sorties de fonds du programme de simplification, des activités de cession et des incidences fiscales connexes sur les liquidités.

Rendement opérationnel au Tr3

(en millions de $, sauf indication contraire)

Commandes

Variation

Chiffre d’affaires

Variation

BAIIA opérationnel

Variation

$ US

Comparaison1

$ US

Comparaison1

Électrification

3 188

-1 %

+1 %

3 161

-1 %

+1 %

14,2 %

+0,7 pt

Automatisation industrielle

1 438

+1 %

+3 %

1 492

-3 %

-2 %

9,0 %

-5,2 pts

Entraînements

1 618

-1 %

+1 %

1 630

+1 %

+3 %

17,8 %

+0,5 pt

Robotique et automatisation discrète

709

-18 %

-16 %

831

-6 %

-3 %

12,9 %

-2,3 pts

Administration générale et divers

(265)

(222)

(176)

Groupe ABB

6 688

-3 %

-1 %

6 892

-3 %

0 %

11,7 %

+0,2 pt

Le 1er octobre 2018, les opérations poursuivies de la division Réseaux électriques ont été abandonnées. Tous les résultats déclarés auparavant ont été redressés conformément à ces changements dans le portefeuille. Le résultat de l’Administration générale et divers comprend les éliminations intersegments.

Électrification

Les commandes ont gagné 1 % (et perdu 1 % en dollars US), puisqu’en Europe, la demande a masqué la léthargie qui pèse sur la Chine. La croissance des commandes a profité de l’augmentation des commandes majeures par rapport à la même période l’an dernier, grâce à la forte demande exprimée pour les solutions de distribution et sur le marché du bâtiment. Le chiffre d’affaires a gagné 1 % (et perdu 1 % en dollars US). La marge du BAIIA opérationnel a progressé de 70 points de base sur un an pour s’établir à 14,2 %, grâce à l’intégration de GEIS, à la productivité des coûts et aux mesures adoptées dans la tarification.

Automatisation industrielle

Les commandes ont gagné 3 % (1 % en dollars US). C’est dans la région de l’AMOA et dans les Amériques que la croissance des commandes a été la plus solide, grâce à la forte demande des industries de transformation, dont le secteur pétrogazier, malgré la léthargie de la production hydroélectrique traditionnelle. Le carnet de commandes a été stable (et a perdu 4 % en dollars US). Le chiffre d’affaires a reculé de 2 % (3 % en dollars US). La marge du BAIIA opérationnel, à 9,0 %, a perdu 520 points de base.

Les résultats de la division Automation industrielle ont été malmenés par la revalorisation d’un projet en Afrique du Sud; ce projet fait partie de son activité de production hydroélectrique et a été attribué à cette division en 2015. Cette revalorisation a fait baisser les commandes de 2 %, le chiffre d’affaires de 5 % et la marge du BAIIA opérationnel d’environ 400 points de base.

En outre, l’évolution des marges a été impactée par un éventail défavorable de produits et par l’absence d’effets ponctuels, qui avaient fait rejaillir des avantages sur la même période l’an dernier.

Entraînements

Les commandes ont progressé de 1 % (et reculé de 1 % en dollars US). Régionalement, l’Europe a été solide et les AMOA ont inscrit un modeste gain, alors que les Amériques se sont ralenties. Le carnet de commandes a augmenté de 4 % (1 % en dollars US). Le chiffre d’affaires a gagné 3 % (1 % en dollars US). La marge du BAIIA opérationnel a progressé de 50 points de base par rapport à la même période l’an dernier, pour s’établir à 17,8 %, en raison de la rigueur dans l’exécution des projets et dans la gestion permanente des coûts.

Robotique et automatisation intelligente

Les commandes ont baissé de 16 % (18 % en dollars US), ce qui permet difficilement d’établir des comparaisons et ce qui s’explique par des marchés riches de défis dans toutes les régions. Les vents contraires sont restés particulièrement violents pour la Robotique dans les industries traditionnelles de l’automobile et dans les industries liées au secteur automobile, alors que l’Automatisation des machines a été moins durement touchée. Le carnet de commandes a gagné 2 % (et perdu 2 % en dollars US). Le chiffre d’affaires a baissé de 3 % (6 % en dollars US), malgré la rigueur de l’exécution du carnet de commandes. La marge du BAIIA opérationnel, à 12,9 %, a perdu 230 points de base par rapport à la même période l’an dernier, en raison de la baisse des volumes et d’un éventail de produits défavorables, en partie effacés par les mesures d’encadrement des coûts.

Progression de la transformation

La transformation d’ABB, qui est en train de simplifier, de devenir plus agile et de mieux s’adapter à la clientèle, bat son plein. L’une des grandes priorités des travaux qui ont porté sur le Système d’exploitation d’ABB (ABB‑OS) depuis le début de l’année a consisté à redéfinir l’organisation du Groupe. La réaffectation des employés du Groupe dans les fonctions et les pays dans le cadre des entreprises était intégralement définie au 1er octobre 2019. Le démantèlement de la structure régionale du Groupe devrait être essentiellement terminé d’ici la fin de l’exercice.

Grâce à la mise en œuvre de ce programme de simplification, ABB s’attend à des réductions de coûts en rythme annuel de ~500 millions de dollars dans l’ensemble du Groupe. Elle s’attend à atteindre un rythme ciblé de 150 millions à 200 millions de dollars en 2019 et le rythme ciblé complet en 2021.

Les travaux de désintégration de la division Réseaux électriques se poursuivent. La plupart des anciens employés du Groupe dans les fonctions et les pays qui viendront étayer la future structure organisationnelle sont en voie d’être mutés. ABB s’attend à ce que la division Réseaux électriques soit opérationnelle de manière autonome au sein du Groupe à partir du 1er janvier 2020. ABB est en voie de conclure la transaction au premier semestre de 2020.

Complément d’information

Le communiqué de presse et l’exposé des résultats du troisième trimestre de 2019 sont diffusés dans la section News Center d’ABB, sur le site www.abb.com/news et sur la page d’accueil Relations avec les investisseurs du site www.abb.com/investorrelations. Une téléconférence et une séance de webdiffusion à l’intention des analystes et des investisseurs sont programmées pour aujourd’hui à 10 h 30, heure de l’Europe centrale (HEC) (9 h 30, GMT, et 16 h 30, HNE). Pour vous inscrire d’avance à cette téléconférence ou pour participer à la séance de webdiffusion, veuillez consulter le site Web d’ABB (new.abb.com/investorrelations). Une séance enregistrée sera diffusée sur le site Web une heure suivant la fin de la téléconférence.

ABB (symbole ABBN: sur la Bourse suisse SIX) est un chef de file des technologies qui mène la transformation numérique des industries. Fidèle à une tradition d’innovation depuis plus de 130 ans, ABB exploite quatre divisions chefs de file mondialement et centrées sur la clientèle : l’Électrification, l’Automatisation industrielle, les Entraînements, ainsi que la Robotique et l’Automatisation discrète, divisions qui sont appuyées par la plateforme numérique commune ABB AbilityMC. La division Réseaux électriques d’ABB sera cédée à Hitachi en 2020. Présente dans plus de 100 pays, ABB a à son service environ 147 000 employés. www.abb.com

Agenda de l’investisseur en 2019-2020

Événement à l’intention des investisseurs : Électrification

Le 5 novembre 2019

Résultats du quatrième trimestre de l’exercice 2019

Le 5 février 2020

Assemblée générale annuelle

Le 26 mars 2020

Résultats du premier trimestre de l’exercice 2020

Le 28 avril 2020

Avis important à propos de l’information prospective

Ce communiqué de presse comprend de l’information et des déclarations prospectives, ainsi que d’autres déclarations à propos des perspectives de nos activités, notamment dans les sections du communiqué intitulées « Perspectives à court terme », « Chiffre d’affaires », « BAIIA opérationnel », « Marge d’autofinancement apportée par les activités d’exploitation » et « Progression de la transformation ». Ces déclarations se fondent sur les attentes, estimations et projections actuelles à propos des facteurs qui pourraient avoir une incidence sur notre rendement projeté, dont la conjoncture économique mondiale et la conjoncture économique des régions et des industries qui constituent des marchés majeurs pour ABB Ltd. Ces attentes, estimations et projections correspondent généralement aux déclarations qui comprennent des termes se rapportant aux « attentes », aux « convictions », aux « estimations », aux « cibles », aux « plans », aux « probabilités » et aux « intentions » ou à des expressions comparables. Toutefois, les risques et les incertitudes sont nombreux, et la plupart sont indépendants de notre volonté, ce qui pourrait donner lieu à des différences importantes entre nos résultats effectifs et l’information et les déclarations prospectives reproduites dans ce communiqué de presse, ce qui pourrait avoir une incidence sur notre capacité à réaliser l’un quelconque ou la totalité de nos objectifs déclarés. Les facteurs importants qui pourraient donner lieu à ces différences comprennent entre autres les risques opérationnels liés à la volatilité de la conjoncture économique mondiale et de la conjoncture politique, les coûts relatifs aux activités de mise en conformité, l’adoption des nouveaux produits et services sur les marchés, l’évolution de la réglementation des gouvernements et des taux de change et d’autres facteurs qui peuvent être exposés périodiquement dans les documents déposés par ABB Ltd auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, notamment ses rapports annuels sur le Formulaire 20-F. Bien qu’elle soit convaincue que les attentes exprimées dans ces déclarations prospectives se fondent sur des hypothèses raisonnables, ABB Ltd ne peut pas donner l’assurance que ces attentes seront satisfaites.

Zurich, le 23 octobre 2019

Peter Voser, président du conseil d'administration et chef de la direction

Notes de renvoi

1. Les taux de croissance des commandes, du carnet de commandes et du chiffre d’affaires sont exprimés en données comparables (en monnaies locales corrigées pour tenir compte des acquisitions et des cessions).

2. Pour la correspondance des indicateurs non conformes aux PCGR, le lecteur est invité à consulter la rubrique « Contrôles de concordance supplémentaires et définitions complémentaires » dans l’Information financière ci‑jointe sur le Tr3 de 2019.

3. Les taux de croissance du BPA sont calculés en chiffres arrondis. Le bénéfice par action opérationnel comparable est exprimé en monnaies constantes (taux de change de 2014 non corrigés des variations du portefeuille opérationnel).

4. En monnaies constantes (non corrigées des variations du portefeuille).

5. Cette somme correspond au total des opérations poursuivies et des opérations abandonnées.

Links

Contact us

Downloads

Share this article

Facebook LinkedIn Twitter WhatsApp