Croissance soutenue

  • Total des commandes +9 %1; hausse dans toutes les divisions et régions
  • Commandes de base +7 %; hausse dans toutes les divisions et régions
  • Chiffre d’affaires +3 %; chiffre d’affaires sur les services en hausse de 11 %
  • Marge du BAIIA opérationnel2 de 12,1 %, touchée par la dilution de GEIS
  • BPA opérationnel2 +4 %3
  • Bénéfice net de 603 millions de $; +6 %
  • Marge d’autofinancement des activités d’exploitation de 565 millions de dollars; forte encaisse attendue pour l’ensemble de l’exercice

Téléchargements

« Nous avons inscrit une croissance soutenue : le total des commandes et les commandes de base se sont améliorées dans toutes les régions et dans toutes les divisions, a déclaré M. Ulrich Spiesshofer, président et chef de la direction d’ABB. Nous sommes restés fidèles à notre stratégie et avons constamment fait progresser la demande exprimée par la clientèle pour notre plateforme numérique ABB Abilitymc, ce qui porte la croissance des commandes et la hausse du chiffre d’affaires. »

Notre leadership dans les technologies pionnières permet de dégager de solides résultats dans l’ensemble des activités, en particulier dans la Robotique et entraînements et dans l’Automatisation industrielle. Dans la foulée de l’acquisition de GE Industrial Solutions, la division Produits d’électrification profite d’un raffermissement de notre présence sur l’important marché américain, même si l’intégration initiale se répercute comme prévu sur la marge du BAIIA opérationnel. La division Réseaux électriques poursuit sa transformation grâce à un élan satisfaisant des commandes et se situe désormais dans la fourchette de la marge cible de 10 %14 %. »

CHIFFRES CLÉS

   

ÉVOLUTION

   

ÉVOLUTION

(en millions de $, sauf indication contraire)

T3 2018

T3 2017

$ US

Comparaison1

M9 2018

M9 2017

$ US

Comparaison1

Commandes

8 941

8 157

+10 %

+9 %

28 196

24 909

+13 %

+7 %

Chiffre d’affaires

9 257

8 724

+6 %

+3 %

26 773

25 032

+7 %

+2 %

BAIIA opérationnel2

1 118

1 124

-1 %

+4 %4

3 345

3 109

+8 %

+5 %4

en % du chiffre d’affaires opérationnel

12,1 %

12,9 %

-0,8 point de base

 

12,5 %

12,5 %

0,0 point de base

 

Bénéfice net

603

571

+6 %

 

1 856

1 820

+2 %

 

BPA de base ($)

0,28

0,27

+6 %3

 

0,87

0,85

+2 %3

 

BPA opérationnel2 ($)

0,34

0,34

+0 %3

+4 %3

1,03

0,92

+12 %3

+12 %3

Marge d’autofinancement des activités d’exploitation

565

954

-41 %

 

1 057

1 930

-45 %

 

Perspectives à court terme

La conjoncture macroéconomique reste vigoureuse en Europe et elle est bien orientée aux ÉtatsUnis; en Chine, on s’attend à ce que la croissance se poursuive. Dans l’ensemble, le marché mondial progresse, malgré la multiplication des incertitudes géopolitiques un peu partout dans le monde. Les cours du pétrole et les effets de la conversion des changes devraient continuer d’orienter les résultats de la Société.

Résultats du Groupe au T3 de 2018

Commandes

Le total des commandes a augmenté de 9 % (10 % en dollars US) et a monté dans toutes les divisions et dans toutes les régions par rapport à il y a un an. Les commandes de base (de moins de 15 millions de dollars) ont progressé de 7 % (12 % en dollars US), en hausse dans toutes les divisions et dans toutes les régions, grâce à la plateforme numérique globale d’ABB, ABB Abilitymc. Les commandes majeures ont représenté 7 % du total des commandes, contre 9 % pour le même trimestre de 2017. Le carnet de commandes a gagné 2 % (et n’a pas bougé en dollars US) par rapport à il y a un an.

Les commandes de services ont crû de 8 % (10 % en dollars US). Elles représentent 18 % du total des commandes, comparativement à 18 % pour le même trimestre l’an dernier.

L’évolution du portefeuille opérationnel en tenant compte de l’impact de l’acquisition de GE Industrial Solutions, a donné lieu à une incidence positive nette de 4 % sur le total des commandes comptabilisées. Les effets de la conversion des monnaies étrangères ont eu un impact négatif de 3 % sur les commandes comptabilisées.

Tour d’horizon du marché

ABB a constaté une forte demande dans toutes les régions au cours du trimestre :

  • En Europe, le total des commandes a progressé de 15 % (10 % en dollars US), grâce à une contribution positive de l’Allemagne, de l’Italie, de la Suède et de la Suisse, ce qui a compensé les moindres contributions du RoyaumeUni et de la Russie. Les commandes de base se sont accrues de 6 % (7 % en dollars US).
  • Dans les Amériques, le total des commandes a augmenté de 9 % (23 % en dollars US). Les commandes des ÉtatsUnis ont progressé de 10 % (31 % en dollars US); au Brésil, elles ont aussi monté. Les commandes de base des Amériques ont gagné 9 % (24 % en dollars US).
  • En Asie, eu Moyen-Orient et en Afrique (AMOA), le total des commandes a augmenté de 4 % (et baissé de 1 % en dollars US), grâce aux fortes commandes de la Chine, de l’Inde, du Vietnam et de l’Égypte, ce qui a compensé la moindre demande de la Corée du Sud, de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis (ÉAU). En Chine, le total des commandes a augmenté de 13 % (15 % en dollars US). Les commandes de base de l’AMOA ont progressé de 5 % (7 % en dollars US).

La demande a crû dans la majorité des grands segments de clientèle d’ABB :

  • La demande dans le domaine des services publics a été vigoureuse au troisième trimestre. Les investissements ont été portés par l’intégration des énergies renouvelables dans les réseaux, par les solutions numériques dans les réseaux intelligents et par l’importance croissante consacrée à l’efficience et à la rentabilité. Au cours du trimestre, nous avons reçu une importante commande pour l’intégration et le transport, en courant continu à haute tension (CCHT), de l’hydroélectricité propre dans l’ensemble du centre de l’Asie.
  • La demande a été solide dans un large éventail de secteurs d’activité au cours du trimestre. Les industries de transformation, dont l’exploitation minière et l’extraction pétrogazière, ont continué d’investir, alors que les commandes de différents secteurs d’activité comme les aliments et les boissons ont été vigoureuses. La demande exprimée pour les solutions d’automatisation et de robotique, notamment dans l’industrie automobile, a été forte.
  • Dans le transport et les infrastructures, la demande a été bien orientée : les investissements dans les centres de données ont progressé de manière satisfaisante, et les entreprises ont continué d’investir dans le transport ferroviaire et les navires spécialisés. Dans la construction, la demande a été vigoureuse, grâce aux investissements consacrés aux bâtiments commerciaux comme les hôpitaux et les centres de villégiature.

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires a monté de 3 % (6 % en dollars US), grâce à une croissance solide et soutenue de la division Robotique et entraînements et à l’élan vigoureux des divisions Produits d’électrification et Automatisation industrielle; le chiffre d’affaires est resté stable dans les Réseaux électriques. Le chiffre d’affaires sur les services a monté de 11 % (14 % en dollars US), grâce au portefeuille numérique prépondérant d’ABB, soit les solutions de la plateforme ABB Abilitymc. Les services ont représenté 18 % du chiffre d’affaires total, contre 17 % dans le trimestre de l’exercice financier précédent.

Les changements intervenus dans le portefeuille opérationnel, notamment l’impact de l’acquisition de GE Industrial Solutions, ont apporté une contribution nette positive de 6 % au chiffre d’affaires comptabilisé. L’évolution des taux de change a donné lieu à une incidence de conversion de 3 % sur le chiffre d’affaires déclaré.

Le ratio de prise de commandes a augmenté pour passer à 0,97x à la fin du trimestre, contre 0,94x l’an dernier.

BAIIA opérationnel

Le BAIIA opérationnel, à 1 118 millions de dollars, a été stable en dollars US (en hausse de 4 % dans les monnaies locales) au troisième trimestre par rapport à la même période l’an dernier. La marge du BAIIA opérationnel de 12,1% a été privée de 80 points de base par l’acquisition de GE Industrial Solutions (GEIS) et tient aussi compte d’un impact de 40 points de base en raison d’une charge liée à une ancienne activité non essentielle de modernisation des trains.

Bénéfice net, résultat de base et bénéfice opérationnel par action

Le bénéfice net s’est chiffré à 603 millions de dollars, en hausse de 6 % sur un an. Le bénéfice opérationnel net2 d’ABB a été stable, à 727 millions de dollars. Le bénéfice de base par action, à 0,28 $, a progressé de 6 % sur un an. Le bénéfice opérationnel par action, à 0,34 $, a été stable et s’est amélioré de 4 % en monnaies constantes3.

Marge d’autofinancement apportée par les activités d’exploitation

La marge d’autofinancement apportée par les activités d’exploitation s’établit à 565 millions de dollars, contre 954 millions de dollars au troisième trimestre de 2017. Par rapport à il y a un an, la marge d’autofinancement s’explique par la baisse des comptes fournisseurs, l’étalement des impôts payés, ainsi que la hausse des taxes et des comptes clients en raison de la croissance des commandes et du chiffre d’affaires. L’encaisse dégagée pour l’ensemble de l’exercice devrait être solide dans l’ensemble, en raison de l’augmentation du fonds de roulement consacré à la croissance et de la chronologie de la trésorerie des projets, qui devraient être touchés par le changement de modèle opérationnel d’EPC.

Rendement divisionnaire au T3

(en millions de $, sauf indication contraire)

Commandes

VARIATION

Commandes de base tierces

VARIATION

Chiffre d’affaires

VARIATION

BAIIA opérationnel (%)

VARIATION

$ US

Comparaison1

$ US

Comparaison1

$ US

Comparaison1

Réseaux électriques

2 207

+7 %

+11 %

1 802

+9 %

+13 %

2 336

-5 %

+0 %

10,0 %

-0,6 point de base

Produits d’électrification

3 215

+26 %

+6 %

3 008

+25 %

+3 %

3 199

+23 %

+3 %

13,5 %

-2,6 points de base

Automatisation industrielle

1 643

+3 %

+7 %

1 451

+1 %

+4 %

1 758

-1 %

+3 %

14,1 %

+0,7 point de base

Robotique et entraînements

2 276

+12 %

+15 %

2 012

+8 %

+12 %

2 281

+4 %

+7 %

17,0 %

+0,6 point de base

Administration générale et divers

(400)

   

(2)

   

(317)

       

Groupe ABB

8 941

+10 %

+9 %

8 271

+12 %

+7 %

9 257

+6 %

+3 %

12,1 %

-0,8 point de base

Le 1er janvier 2018, la responsabilité de la gestion et l’encadrement de certaines activités restantes de l’ingénierie, de l’approvisionnement et de la construction (EPC), qui faisaient auparavant partie des segments opérationnels Réseaux électriques, Automatisation industrielle et Robotique et entraînements, ont été confiés à un nouveau secteur opérationnel non stratégique au sein de la fonction de l’Administration générale et divers. Les chiffres comptabilisés auparavant ont été reclassifiés conformément à cette nouvelle structure.

Réseaux électriques

Durant le trimestre, les commandes ont continué de prendre de la vitesse : le total des commandes a augmenté de 11 % (7 % en dollars US) et les commandes de base tierces ont progressé de 13 % (9 % en dollars US), grâce aux initiatives Power Up. Les commandes ont notamment porté sur un vaste projet CCHT; les commandes ont été satisfaisantes pour ABB Abilitymc, l’Automatisation des réseaux, de même que pour les services. À la fin du troisième trimestre, le carnet de commandes avait baissé de 1 % (5 % en dollars US) sur un an. Le chiffre d’affaires a été stable (et a baissé de 5 % en dollars US); le solide élan des services a atténué la baisse du carnet de commandes à l’ouverture. La division a dégagé une marge du BAIIA opérationnel de 10,0 %, grâce aux efforts de réduction des coûts et à la vigueur de l’exécution des projets.

Produits d’électrification

Le total des commandes a augmenté de 6 % (26 % en dollars US) et les commandes de base tierces se sont améliorées de 3 % (25 % en dollars US). La progression a été généralisée : les commandes ont été satisfaisantes pour les centres de données durant le trimestre. La demande des industries de transformation s’est améliorée et dans le bâtiment, les commandes ont été vigoureuses mondialement. Le chiffre d’affaires a gagné 3 % (23 % en dollars US), surtout grâce à la croissance du chiffre d’affaires sur les produits. La marge du BAIIA opérationnel a baissé de 260 points de base sur un an, à 13,5 %. L’intégration de GEIS a dilué les marges de 270 points de base, ce qui cadre avec les attentes. En excluant GEIS, les marges opérationnelles ont été étayées par la croissance en volume, les mesures de tarification et le contrôle permanent des coûts.

Automatisation industrielle

Le total des commandes s’est amélioré de 7 % (3 % en dollars US), alors que les commandes de base tierces ont augmenté de 4 % (1 % en dollars US) par rapport à l’an dernier. Dans les industries de transformation, la reprise s’est poursuivie : la demande soutenue exprimée pour la plateforme ABB Abilitymc a dynamisé les solutions d’automatisation et de régulation. En outre, les commandes passées pour les navires spécialisés ont été fortes. À la fin du troisième trimestre, le carnet de commandes avait baissé de 2 % (de 5 % en dollars US) sur un an. Le chiffre d’affaires a augmenté de 3 % (et baissé de 1 % en dollars US), en raison de la forte progression du ratio de prise de commandes. Les marges du BAIIA opérationnel ont augmenté de 70 points de base sur un an à 14,1 %, grâce à de fortes économies nettes, à la solide exécution des projets et à des effets ponctuels positifs.

Robotique et entraînements

Les commandes en été vigoureuses : le total des commandes a monté de 15 % (12 % en dollars US) et les commandes de base tierces ont progressé de 12 % (8 % en dollars US). La croissance des commandes s’est étendue à toutes les unités opérationnelles et à toutes les régions; les commandes ont progressé dans les deux chiffres en Chine et la demande dans les secteurs du transport ferroviaire, des industries de transformation, de l’automobile et des aliments et boissons a été satisfaisante. Le chiffre d’affaires s’est amélioré de 7 % (4 % en dollars US). La marge du BAIIA opérationnel, à 17,0 %, a gagné 60 points de base sur un an, grâce au volume, à l’éventail des produits et aux efforts permanents de contrôle des coûts.

La stratégie Prochaine étape

Depuis 2014, ABB mène sa stratégie Prochaine étape en se consacrant à trois secteurs prioritaires : une croissance rentable, la fidélité de l’exécution et une collaboration portée par les impératifs opérationnels.

Croissance rentable

La plateforme de solutions numériques d’ABB, soit ABB Abilitymc, continue d’énergiser la croissance d’ABB dans ses quatre divisions opérationnelles. Au cours du trimestre, les solutions d’ABB Abilitymc ont été saluées comme chef de file des systèmes de régulation décentralisés et des logiciels de gestion des actifs d’entreprise dans le monde entier.

Durant le trimestre, nous avons reçu d’importantes commandes, dont une commande substantielle pour fournir des postes de conversion CCHT qui permettront de transporter l’énergie renouvelable depuis le Kirghizistan et le Tadjikistan jusqu’au Pakistan, ainsi que des commandes de plus de 100 millions de dollars pour fournir de l’équipement de traction perfectionné au constructeur de trains suisse Stadler.

ABB continue de faire basculer son centre de gravité grâce à une gestion soutenue de son portefeuille, en privilégiant une meilleure compétitivité, une plus forte croissance et une diminution des risques. En septembre, ABB a fait l’acquisition d’Intrion, qui a son siège social dans le Benelux. Cette transaction vient promouvoir l’offre de robots logistiques d’ABB, qui s’installe ainsi plus solidement sur un marché qui devrait, selon l’International Federation of Robotics, croître à un rythme annuel de 20 % à 25 % de 2018 à 2020. En août, ABB a vendu son activité de blocs borniers conformément aux efforts soutenus qu’elle consacre à la gestion active de son portefeuille.

L’acquisition de GEIS a été conclue le 30 juin 2018. On s’attend à ce que l’intégration de cette entreprise, qui est bien amorcée, ait un impact négatif d’environ 30 points de base sur les marges du BAIIA opérationnel du Groupe ABB pour l’ensemble de l’exercice 2018 et d’environ 130 points de base sur la marge du BAIIA opérationnel de la division Produits d’électrification (EP). ABB vise à ramener la marge de la division EP, après l’effet initial de la transaction, dans la fourchette cible de la marge du BAIIA opérationnel, comprise entre 15 % et 19 % en 2020.

Fidélité de l’exécution

Au cours du troisième trimestre, la priorité consacrée à la fidélité de l’exécution a continué de dégager des économies nettes grâce à la gestion permanente des coûts et aux efforts de productivité.

La collaboration dans le cadre des opérations

Au troisième trimestre, ABB a cédé à Linxon, nouvelle coentreprise avec SNC-Lavalin, son activité de postes électriques à courant alternatif clés en main. Cette décision s’inscrit dans le cadre de la réalisation du nouveau modèle opérationnel d’ABB pour l’ingénierie, l’approvisionnement et la construction.

Dans le cadre des activités de développement de la marque de la Société, Thomas & Betts, qui est l’une des 20 marques appartenant à ABB, a été officiellement intégrée sous la marque mondiale ABB.

ABB a de nouveau été saluée comme employeur numéro 1 de prédilection dans les sciences de l’ingénierie par la Swiss Student Research 2018 d’Universum. Dans ce sondage, ABB est heureuse de constater qu’elle a relevé sa position et accru son avance sur la concurrence.

ABB prévoit de présenter un compte rendu stratégique de concert avec ses résultats pour l’exercice complet le 6 février 2019.

Perspectives à court et à long termes

La conjoncture macroéconomique reste vigoureuse en Europe et est bien orientée aux ÉtatsUnis; la croissance devrait se poursuivre en Chine. Dans l’ensemble, le marché mondial progresse, malgré la multiplication des incertitudes géopolitiques un peu partout dans le monde. Les cours du pétrole et les effets de la conversion des monnaies devraient continuer d’orienter les résultats de la Société.

Les attrayantes perspectives de la demande à long terme dans les trois grands secteurs d’activité de la clientèle d’ABB — les services publics, l’industrie, ainsi que le transport et les infrastructures — sont portées par la révolution de l’énergie et la quatrième révolution industrielle. ABB est parfaitement en mesure de profiter de ces perspectives pour connaître une croissance rentable à long terme grâce à sa forte présence sur le marché, à sa grande envergure géographique et opérationnelle, à son leadership technologique et à sa vigueur financière.

Complément d’information

Le communiqué de presse et l’exposé des résultats du troisième trimestre de 2018 sont diffusés dans la section News Center d’ABB, sur le site www.abb.com/news et sur la page d’accueil Relations avec les investisseurs du site www.abb.com/investorrelations.

ABB tiendra aujourd’hui une conférence de presse à 10 h, heure de l’Europe centrale (HEC) (9 h, GMT, et 4 h, HNE). Cette conférence se déroulera par téléphone. Les lignes seront en service de dix à quinze minutes avant le début de la conférence. Voici les numéros à composer pour participer à cette téléconférence des médias :

Royaume-Uni : +44 207 107 0613

Suède : +46 8 5051 0031

Partout ailleurs en Europe : +41 58 310 5000

États-Unis et Canada : +1 866 291 4166 (sans frais) ou +1 631 570 5613 (frais d’interurbain)

Une conférence téléphonique et une webdiffusion à l’intention des analystes et des investisseurs sont également prévues et commenceront aujourd’hui à 14 h, HEC (13 h, heure d’été britannique, et 8 h, HNE). Les intéressés sont invités à appeler dix minutes avant le début de la conférence. Voici les numéros à appeler pour la conférence des analystes et des investisseurs :

Royaume-Uni : +44 207 107 0613

Suède : +46 8 5051 0031

Partout ailleurs en Europe : +41 58 310 5000

États-Unis et Canada : +1 866 291 4166 (sans frais) ou +1 631 570 5613 (frais d’interurbain)

Cette conférence sera également accessible sur le site Web d’ABB : https://new.abb.com/investorrelations/second-quarter-2018-results-webcast. Une séance enregistrée sera accessible en baladodiffusion une heure après la fin de la conférence téléphonique et pourra être téléchargée à partir de notre site Web.

ABB (symbole ABBN: sur la Bourse suisse SIX) est un chef de file des technologies pionnières dans les produits d’électrification, de robotique et de mobilité, d’automatisation industrielle et de réseaux électriques et sert mondialement une clientèle de sociétés de services publics et d’entreprises industrielles, de transport et d’infrastructures. Fidèle à une tradition d’innovation depuis plus de 130 ans, ABB trace aujourd’hui l’avenir de la numérisation industrielle grâce à deux propositions de valorisation claires : amener l’électricité des centrales aux prises électriques et automatiser les industries pour transformer les ressources naturelles en produits finis. Partenaire en titre de la Formule E, la série internationale de courses de voitures entièrement électriques de la FIA, ABB repousse les frontières de la mobilité électrique et s’affirme comme le pilier d’un avenir durable. Présente dans plus de 100 pays, ABB a à son service environ 147 000 employés. www.abb.com

   

Agenda de l’investisseur en 2018-2019

Résultats du quatrième trimestre et de l’exercice 2018

Le 6 février 2019

Assemblée générale annuelle

Le 28 mars 2019

Avis important à propos de l’information prospective

Ce communiqué de presse comprend de l’information et des déclarations prospectives, ainsi que d’autres déclarations à propos des perspectives de nos activités, notamment dans les sections du communiqué intitulées « Perspectives à court terme », « Dividende », « Stratégie Prochaine étape » et « Perspectives à court et à long terme ». Ces déclarations se fondent sur les attentes, estimations et projections actuelles à propos des facteurs qui pourraient avoir une incidence sur notre rendement projeté, dont la conjoncture économique mondiale et la conjoncture économique des régions et des industries qui constituent des marchés majeurs pour ABB Ltd. Ces attentes, estimations et projections correspondent généralement aux déclarations qui comprennent des termes se rapportant aux « attentes », aux « convictions », aux « estimations », aux « cibles », aux « plans », aux « probabilités » et aux « intentions » ou à des expressions comparables. Toutefois, les risques et les incertitudes sont nombreux, et la plupart sont indépendants de notre volonté, ce qui pourrait donner lieu à des différences importantes entre nos résultats effectifs et l’information et les déclarations prospectives reproduites dans ce communiqué de presse, ce qui pourrait avoir une incidence sur notre capacité à réaliser l’un quelconque ou la totalité de nos objectifs déclarés. Les facteurs importants qui pourraient donner lieu à ces différences comprennent entre autres les risques opérationnels liés à la volatilité de la conjoncture économique mondiale et de la conjoncture politique, les coûts relatifs aux activités de mise en conformité, l’adoption des nouveaux produits et services sur les marchés, l’évolution de la réglementation des gouvernements et des taux de change et d’autres facteurs qui peuvent être exposés périodiquement dans les documents déposés par ABB Ltd auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, notamment ses rapports annuels sur le Formulaire 20-F. Bien qu’elle soit convaincue que les attentes exprimées dans ces déclarations prospectives se fondent sur des hypothèses raisonnables, ABB Ltd ne peut pas donner l’assurance que ces attentes seront satisfaites.

Zurich, le 25 octobre 2018

Ulrich Spiesshofer, président et chef de la direction

Commentaires du président et chef de la direction sur les résultats financiers du troisième trimestre de 2018

Notes de renvoi

  1. Les taux de croissance des commandes, des commandes de base des tiers et du chiffre d’affaires sont exprimés en données comparables (en monnaies locales corrigées pour tenir compte des acquisitions et des cessions). Les taux de croissance en $ US sont présentés dans le tableau Chiffres clés.
  2. Pour les indicateurs non conformes aux PCGR, le lecteur est invité à consulter l’annexe du communiqué de presse sous le titre « Renseignements financiers complémentaires ».
  3. Les taux de croissance du BPA sont calculés en chiffres arrondis. Le bénéfice par action opérationnel comparable est exprimé en monnaies constantes (taux de change de 2014 non corrigés des variations du portefeuille opérationnel).
  4. En monnaies constantes (non corrigées des variations du portefeuille).

Share this article

Facebook LinkedIn Twitter WhatsApp