Résultats 3ème trimestre 2020

De solides performances sous-jacentes

  • Commandes à 6,1 milliards de dollars US, en baisse de 9 % ; en recul de 8 % à périmètre comparable
  • Chiffre d'affaires à 6,6 milliards de dollars US, en baisse de 4 % ; en recul de 4% à périmètre comparable
  • Résultat des opérations de 71 millions de dollars US ; marge de 1,1%
  • Plus-value avant impôt générée par l’activité Power Grids de 5,3 milliards de dollars US, comptabilisée au titre des activités abandonnées
  • EBITA d’exploitation de 787 millions de dollars US ; marge de 12,0 %
  • Résultat net de 4,5 milliards de dollars US, en hausse de 780 %, en tenant compte de la plus-value générée par Power Grids
  • Bénéfice de base par action de 2,14 dollars US, en hausse de 785 %; bénéfice d’exploitation par action de 0,21 dollar US, en baisse de 36 %
  • Cash-flow d’exploitation de 408 millions de dollars US intégrant l’impact négatif de 273 millions de dollars US des retraites ; solide génération de liquidités prévue sur l’ensemble de l’exercice

« Dans tous les domaines d'activité, les revenus du troisième trimestre continuent d’être affectés par les effets de la crise de la COVID-19, malgré une forte reprise en Chine et des efforts persistants d’atténuation des coûts soutenus par de solides performances sous-jacentes. Parmi les points positifs, l'intégration de GEIS et le redressement de l'activité Installation Products dans Electrification commencent à porter leurs fruits, tandis que Motion affiche de solides performances. La reprise est en revanche plus lente pour Robotics et Industrial Automation, commente Björn Rosengren, CEO d’ABB. Nous poursuivons nos efforts de décentralisation du groupe et d’analyse stratégique de notre portefeuille tout en appliquant comme prévu notre programme de rachat d’actions. Nous sommes impatients de présenter plus en détail notre stratégie d’évolution lors de notre Capital Markets Day du 19 novembre. »

CHIFFRES CLÉS



ÉVOLUTION



ÉVOLUTION

(en millions USD sauf mention contraire)

T3 2020

T3 2019

USD

Base comparable

9 premiers mois 2020

9 premiers mois 2019

USD

Base comparable

Commandes

6 109

6 688

-9 %

-8 %

19 509

21 702

-10 %

-7 %

Chiffre d’affaires

6 582

6 892

-4 %

-4 %

18 952

20 910

-9 %

-7 %

Résultat des opérations

71

577

-88 %


1 015

1 290

-21 %


EBITA d’exploitation

787

806

-2 %

-5 %

2 074

2 397

-13 %

-14 %

en % du chiffre d’affaires d’exploitation

12,0

11,7

+0,3 pt


10,9

11,5

-0,6 pt


Résultat net propre à ABB

4 530

515

+780 %


5 225

1 114

+369 %


Bénéfice de base par action ($)

2,14

0,24

+785 %


2,45

0,52

+370 %


Bénéfice d’exploitation par action ($)

0,21

0,33

-36 %

-35 %

0,73

0,97

-25 %

-24 %

Cash-flow d’exploitation

408

670

-39 %


511

414

+23 %


Résultats du Groupe au 3ème trimestre 2020

Résumé

Au troisième trimestre, la situation commerciale est restée difficile en raison de la pandémie de COVID-19. En glissement annuel, la demande a baissé dans toutes les régions malgré un fort rebond en Chine qui a généré une hausse des commandes, notamment pour Robotics. Les activités de produits à cycle court ont connu une évolution positive mais contrebalancée par une baisse des commandes majeures et le recul persistant des activités de services. Les marges d’exploitation du groupe ont été réduites par des charges dans les activités non stratégiques ainsi que par une perte pour Industrial Automation liée au projet Kusile en Afrique du Sud. Hormis ces effets, les marges ont montré de bonnes capacités de résilience qui reflètent la poursuite de l'atténuation des coûts dans tous les domaines d'activité et une bonne progression dans Electrification avec l'intégration de GEIS et le redressement d’Installation Products. Motion a de nouveau enregistré des performances solides.

Commandes

Ce trimestre, les commandes ont régressé de 9 % (8 % à périmètre comparable) par rapport à la même période l’an passé. Les effets de change ont eu quant à eux un impact neutre et les évolutions du portefeuille un impact négatif net de 1 %. A la fin du trimestre, le carnet de commandes s’établissait à plus de 13 878 millions de dollars US.

Présentation des résultats régionaux

  • Les commandes en Europe ont enregistré une baisse de 9 % (10 % à périmètre comparable), avec des résultats mitigés suivant les pays. La Suède, la Norvège et les Pays-Bas ont affiché une croissance robuste tandis que les commandes ont reculé dans la plupart des autres pays dont la Suisse, le Royaume-Uni, l’Italie et l’Espagne, en comparaison avec la même période l’an passé. En Allemagne, les commandes ont baissé de 11 % (14 % à périmètre comparable).
  • Dans les Amériques, elles ont reculé de 14 % (11 % à périmètre comparable), et la plupart des pays ont fait état d’une baisse des niveaux de commande. Aux USA, les commandes ont baissé de 13 % (12 % à périmètre comparable).
  • Pour la région Asie, Moyen-Orient et Afrique (AMEA), elles sont en recul de 1 % (2 % à périmètre comparable). Les commandes ont accusé une baisse significative en Inde, au Japon et à Singapour, mais ont connu une bonne progression en Corée du Sud. La Chine a enregistré une croissance solide, avec une hausse des commandes de 7 % (8 % à périmètre comparable).

Aperçu du marché final

  • Dans les industries manufacturières, l’évolution des commandes est mitigée. Le groupe a bénéficié d’une hausse de certaines commandes dans les secteurs de l’automobile et des communications (3C), tandis que la demande des constructeurs de machines a été faible. Certains marchés finaux comme l'agroalimentaire et la logistique ont fortement progressé.
  • Les activités des industries de process et de l’énergie ont connu une baisse significative au cours du trimestre. Les activités de services ont continué de subir les conséquences des restrictions aux voyages et la tendance des clients à reporter leurs dépenses en matière de services. Les projets de dépenses d'investissement continuent à être différés, la majorité des clients s’adaptant aux perspectives d’évolution défavorable de la demande.
  • Dans le transport et les infrastructures, les investissements dans le rail, la mobilité électrique, l’éolien et les centres de données se sont bien portés. Les commandes ont en outre bien résisté dans les services publics de distribution d’électricité. Les activités marines ont fortement reculé.
  • Le bâtiment a enregistré des performances mitigées suivant les régions.

Chiffre d’affaires

Le chiffre d'affaires est en repli de 4 % (de 4 % également en données comparables) en glissement annuel, ce qui reflète les faibles performances dans les quatre domaines d'activité. Les effets de change ont eu quant à eux un impact positif net de 1 %, et les évolutions du portefeuille un impact négatif net de 1 %. Le ratio de prises de commandes pour le trimestre est de 0,93x contre 0,97x au même trimestre de l'an dernier.

Résultat des opérations et EBITA d’exploitation

Le résultat des opérations s’est établi à 71 millions de dollars US. Le résultat pour le trimestre intègre une dépréciation du goodwill de quelque 311 millions de dollars US ainsi que des charges de 203 millions de dollars US suite à des modifications des obligations liées à des cessions d’activités.

Le résultat reflète également des éléments non opérationnels périodiques, comme des montants liés à des différences de calendrier en matière de taux de change et de prix des matières premières, ou encore les dépenses liées aux efforts de restructuration et d'intégration.

L’EBITA d’exploitation, à 787 millions de dollars US, est en repli de 2 % (5 % en devises locales). La marge EBITA d’exploitation s’est établie à 12 %, soit une hausse de 30 points de base en glissement annuel. Les marges sont en hausse pour Electrification, tandis que les autres Business ont enregistré un recul de leurs marges en glissement annuel, principalement en raison de volumes en baisse. Corporate et autres a progressé de 24 millions de dollars US par rapport à l’an dernier grâce à l’élimination de coûts échoués et à la baisse de coûts corporate récurrents, contrebalancées en partie par une hausse des charges des activités non stratégiques.

La marge EBITA d’exploitation de 12 % intègre l’impact négatif de 80 points de base de la proposition de règlement du projet Kusile en Afrique du Sud avec Eskom, qui a entraîné une nouvelle réévaluation du projet, ainsi que l'impact négatif de 130 points de base dû aux charges mentionnées ci-dessus au titre d’activités non stratégiques.

Résultat net et bénéfice de base par action

Le résultat net du groupe attribuable à ABB, à 4 530 millions de dollars US, a bénéficié du résultat net des abandons d’activités de 5,0 milliards de dollars US, qui inclut la plus-value comptable de 5,3 milliards de dollars US générée par la vente de Power Grids et l’impôt sur les résultats lié à la cession. ABB a également enregistré des coûts non-opérationnels au titre des pensions de 343 millions de dollars US. D’autres détails sur cet élément sont précisés ci-dessous. L'impôt sur les résultats s’est élevé à 164 millions de dollars US pour les opérations récurrentes.

Le bénéfice de base par action de 2,14 dollars US a augmenté de 785 % en glissement annuel. Le bénéfice d’exploitation par action, de 0,21 dollar US, a perdu 36 % par rapport à la même période de l’an dernier.

Cash-flow d’exploitation

Le cash-flow d’exploitation de 408 millions de dollars, contre 670 millions au troisième trimestre 2019, inclut l’impact négatif de 273 millions de dollars US d’une utilisation de fonds visant à faciliter le transfert de certains régimes de retraite. Le cash-flow a bénéficié d’un calendrier de paiement des taxes favorable et de mouvements du fonds de roulement net, qui ont compensé les effets de la baisse des activités commerciales. En pourcentage du chiffre d’affaires, le fonds de roulement net était de 12,5 % à la fin du trimestre.

Résultats des Business au 1er trimestre 2020

Tous les commentaires portant sur les Business concernent les résultats du troisième trimestre en glissement annuel.

Electrification (EL)

CHIFFRES CLÉS



ÉVOLUTION



ÉVOLUTION

(en millions USD sauf mention contraire)

T3 2020

T3 2019

USD

Base comparable

9 premiers mois 2020

9 premiers mois 2019

USD

Base comparable

Commandes

2 952

3 188

-7 %

-5 %

8 810

9 890

-11 %

-7 %

Carnet de commandes

4 471

4 537

-1 %

+2 %

4 471

4 537

-1 %

+2 %

Chiffre d’affaires

3 031

3 161

-4 %

-2 %

8 568

9 490

-10 %

-6 %

EBITA d’exploitation

493

450

+10 %

1 159

1 267

-9 %

en % du chiffre d’affaires d’exploitation

16,3 %

14,2 %

+2,1 pts

+ 13,5 %

13,3 %

+0,2 pt

  • Les activités à cycle court ont bien résisté dans l’ensemble, avec une bonne dynamique dans les services publics de distribution, les centres de données, l'agroalimentaire, l’éolien, le ferroviaire et la mobilité électrique, contrebalancée par une baisse des commandes majeures et une demande plus faible pour les activités à cycle long. Le bâtiment a enregistré des performances mitigées suivant les régions, tandis que les activités pétrolières et gazières ont accusé un net recul. La demande des Amériques et de la région AMEA a continué d’être affectée par la pandémie de COVID-19 et a contrebalancé la forte reprise en Chine.
  • La résistance du chiffre d'affaires des activités à cycle court a été ternie par des activités de projet plus difficiles, principalement aux USA.
  • La hausse de la marge de 210 points de base reflète la robustesse des performances opérationnelles. Le résultat du troisième trimestre a bénéficié d’environ 100 points de base provenant d’éléments qui pourraient ne pas se répéter. L’efficacité des mesures d’atténuation des coûts et les ajustements tarifaires ont contribué à compenser l'impact de la baisse des volumes. Les marges ont également été soutenues par l’abandon de l’activité des onduleurs solaires et les performances à la hausse d’Installation Products et de GEIS.

Industrial Automation (IA)

CHIFFRES CLÉS



ÉVOLUTION



ÉVOLUTION

(en millions USD sauf mention contraire)

T3 2020

T3 2019

USD

Base comparable

9 premiers mois 2020

9 premiers mois 2019

USD

Base comparable

Commandes

1 164

1 438

-19 %

-20 %

4 226

4 726

-11 %

-9 %

Carnet de commandes

5 152

4 944

+4 %

+2 %

5 152

4 944

+4 %

+2 %

Chiffre d’affaires

1 403

1 492

-6 %

-7 %

4 247

4 590

-7 %

-6 %

EBITA d’exploitation

89

135

-34 %

348

530

-34 %

en % du chiffre d’affaires d’exploitation

6,4 %

9,0 %

-2,6 pts

+ 8,2 %

11,5 %

-3,3 pts

  • Les résultats d’Industrial Automation ont été impactés par le règlement relatif au projet Kusile proposé en Afrique du Sud avec Eskom, qui a nécessité une nouvelle réévaluation du projet. Cette réévaluation a entraîné une diminution des commandes et du chiffre d'affaires de 3 % et de la marge EBITA d’exploitation de 400 points de base. La précédente réévaluation de ce même projet avait eu des effets similaires sur les marges à la même période l’an dernier.
  • Les commandes ont en outre été fortement impactées par la récession en cours dans les secteurs de l’énergie et de la marine ; le Business a toutefois bénéficié de gains tirés de commandes majeures et de la résistance des industries de process, notamment du papier et de la pâte à papier. Les commandes ont baissé dans toutes les régions, avec un déclin sévère dans les Amériques. En début de trimestre suivant, le Business a remporté une commande dans le secteur de la marine de plus de 300 millions de dollars US.
  • La faiblesse du chiffre d'affaires reflète un déclin conséquent dans toutes les activités de prise de commandes, et plus particulièrement dans les services affectés par les restrictions aux déplacements.
  • Hormis l'impact du projet en Afrique du Sud, les marges du Business ont évolué à la hausse grâce aux efforts d’économies sur les coûts ; elles ont toutefois été impactées par la baisse des volumes et un mix défavorable, tandis que les activités de services restaient affectées par les restrictions liées à la pandémie de COVID-19.

Motion (MO)

CHIFFRES CLÉS



ÉVOLUTION



ÉVOLUTION

(en millions USD sauf mention contraire)

T3 2020

T3 2019

USD

Base comparable

9 premiers mois 2020

9 premiers mois 2019

USD

Base comparable

Commandes

1 535

1 618

-5 %

-5 %

5 022

5 180

-3 %

-1 %

Carnet de commandes

3 349

2 947

+14 %

+10 %

3 349

2 947

+14 %

+10 %

Chiffre d’affaires

1 611

1 630

-1 %

-2 %

4 704

4 876

-4 %

-2 %

EBITA d’exploitation

281

290

-3 %

790

828

-5 %

en % du chiffre d’affaires d’exploitation

17,4 %

17,8 %

-0,4 pt

+ 16,8 %

17,0 %

-0,2 pt

  • La croissance modérée dans les produits à cycle court et la forte demande dans le ferroviaire ont été contrebalancées par une faiblesse généralisée dans les activités de projets et de services causée par le repli continu de secteurs comme le pétrole et le gaz.Les commandes ont progressé dans les Amériques mais ont décliné dans la région AMEA ainsi qu’en Europe.
  • L’évolution du chiffre d’affaires reflète la résilience des activités à cycle court ainsi que la bonne exécution du carnet de commandes.
  • Malgré une base de comparaison difficile, les marges ont bien résisté grâce aux efforts d’atténuation des coûts et à un mix favorable.

Robotics & Discrete Automation (RA)

CHIFFRES CLÉS



ÉVOLUTION



ÉVOLUTION

(en millions USD sauf mention contraire)

T3 2020

T3 2019

USD

Base comparable

9 premiers mois 2020

9 premiers mois 2019

USD

Base comparable

Commandes

720

709

+2 %

+0 %

2 169

2 559

-15 %

-14 %

Carnet de commandes

1 442

1 416

+2 %

-2 %

1 442

1 416

+2 %

-2 %

Chiffre d’affaires

806

831

-3 %

-5 %

2 106

2 527

-17 %

-16 %

EBITA d’exploitation

76

107

-29 %

178

307

-42 %

en % du chiffre d’affaires d’exploitation

9,5 %

12,9 %

-3,4 pts

8,5 %

12,1 %

-3,6 pts

  • Par rapport à la période de comparaison, les commandes sont restées stables grâce à des investissements robotiques dans les communications (3C) et l’automobile, principalement en Chine, tandis que les niveaux d’activité des constructeurs de machines ont été faibles.Les commandes ont accusé une forte baisse en Europe et dans les Amériques, atténuée par une très forte croissance dans la région AMEA.
  • Le chiffre d'affaires a diminué en glissement annuel mais augmenté par rapport au trimestre précédent ; il a été porté par un rattrapage dans l’exécution du carnet de commandes de robotique pour l'industrie automobile et l'industrie générale suite à l’assouplissement des restrictions dues à la pandémie de COVID-19.
  • Les marges ont sensiblement baissé par rapport à la même période l’an dernier mais sont ensuite reparties à la hausse. Les efforts continus d’atténuation des coûts ont contribué à amoindrir les effets de la baisse des volumes et d’un mix défavorable.

Corporate/autres

CHIFFRES CLÉS



ÉVOLUTION



ÉVOLUTION

(en millions USD sauf mention contraire)

T3 2020

T3 2019

USD

9 premiers mois 2020

9 premiers mois 2019

USD

Commandes

(262)

(265)

+3

(718)

(653)

(65)

Chiffre d’affaires

(269)

(222)

(47)

(673)

(573)

(100)

Résultat des opérations

(411)

(272)

(139)

(737)

(787)

+50


EBITA d’exploitation

(152)

(176)

+24

(401)

(535)

+134


  • L’EBITA d’exploitation Corporate et autres a diminué pour s’établir à 152 millions de dollars, reflétant ainsi l’élimination de coûts échoués liés à la cession de Power Grids et la baisse de coûts corporate récurrents.
  • Les activités non stratégiques ont accusé une perte de 88 millions de dollars US contre 23 millions à la même période de l’année précédente.

Les commandes et le chiffre d'affaires Corporate et autres reflètent des éliminations inter-segments.

Optimisation de la structure du capital

Le 1er juillet 2020, ABB a cédé 80,1 % de son activité Power Grids à Hitachi et dégagé au cours du trimestre une plus-value comptable de 5,3 milliards de dollars, intégrée au résultat net des abandons d'activité. Comme annoncé précédemment, ABB prévoit de redistribuer aux actionnaires le produit net de la vente, estimé entre 7,6 et 7,8 milliards de dollars. En outre, un programme de rachat du capital-actions de la société a été lancé le 23 juillet sur une seconde ligne de négoce à la Bourse suisse (SIX Swiss Exchange) ;

En complément du programme de rachat d'actions en cours, ABB envisage d’acheter 30-35 millions d'actions propres au cours des 12 prochains mois, destinées à être utilisées principalement dans ses plans d’actionnariat salarié. Les achats seront effectués au prix du marché sur la ligne de négoce ordinaire à la Bourse suisse. ABB détient actuellement 89 710 731 actions propres, parmi lesquelles figurent des actions acquises dans le cadre du programme de rachat.

En juillet, ABB a remboursé le solde restant de 2 milliards d’euros de la facilité de crédit renouvelable à court-terme mise en place pour renforcer ses liquidités dans le contexte de la crise COVID-19 et, début octobre, la société a remboursé une obligation d’1 milliard d’euros arrivée à échéance. ABB a également remboursé 2,8 milliards de dollars US de billets de trésorerie au cours du troisième trimestre. Au total, l’endettement brut d’ABB a été réduit d’environ 4 milliards de dollars US au cours des six derniers mois.

Au cours du troisième trimestre, dans le cadre de la révision en cours de ses systèmes de pension, certaines des obligations du plan de pension du groupe ont été transférées à des assureurs tiers qui ont pris l’engagement de payer l'intégralité des pensions et bénéfices dus aux membres de ces plans.

Les transactions, qui couvrent des obligations de pension d'un montant estimé à 1,3 milliard de dollars, insuffisamment capitalisées à hauteur d’environ 450 millions de dollars, sont soutenues par des contributions en liquidités à hauteur de 320 millions de dollars, dont 273 millions qui ont été réglés au troisième trimestre par ABB, ainsi que par le transfert d’environ 850 millions de dollars d’actifs de plans de pension existants. Par conséquent, ABB a intégré des charges non opérationnelles d’environ 380 millions de dollars US au titre des pensions dans sa déclaration de revenus. Ce transfert renforce le profil financier d’ABB et soutient l’atténuation des risques pour le long terme de son bilan.

Au quatrième trimestre 2020, ABB envisage de poursuivre son programme d'optimisation de la structure du capital par d’autres révisions de ses structures d’endettement, de crédit et de pension. Pour l’heure, ABB estime que ces mesures engendreront des coûts et dépenses non opérationnels d’environ 330 millions de dollars US. Le cash-flow d’exploitation devrait subir un impact négatif de 90 millions de dollars US. En sus du programme de rachat d’actions, la société prévoit que les transactions de cette phase visant à optimiser la structure du capital seront, pour l’essentiel, achevées d'ici à la fin de l’année.

« ABB a adopté une approche responsable en ce qui concerne la gestion financière, et notre programme d'optimisation de la structure du capital continue de produire des bénéfices manifestes pour nos parties prenantes. La cession de Power Grids a nettement renforcé notre bilan, ce qui nous a permis d’améliorer le retour sur investissement de nos actionnaires tout en continuant à réduire l’effet de levier et à investir dans la croissance à long terme, » a expliqué Timo Ihamuotila, CFO d’ABB.

Perspectives à court terme

Après une dégradation rapide des perspectives due à la pandémie de COVID-19, l’économie mondiale devrait se contracter en 2020. Malgré une reprise précoce en Chine suivie par d'autres grandes régions de l’économie mondiale, il règne toujours une grande incertitude quant au rythme et à la durabilité de la reprise. De nombreux pays continuent de faire face à des restrictions, nouvelles ou prolongées, liées à la crise de la COVID-19, qui pourraient freiner cette reprise, avec de probables conséquences économiques à long terme.

L'impact de la COVID-19 continue de peser sur les perspectives à long terme dans de nombreux marchés finaux, et plus particulièrement ceux du pétrole et du gaz, de la production d'électricité conventionnelle, de l’automobile, de la marine et du bâtiment. D’autres marchés finaux, comme la distribution d’électricité, le transport, les centres de données, l’électronique grand public et l’agroalimentaire, font encore preuve d’une résilience relative.

Dans ce contexte, ABB estime que les taux de croissance des commandes et des chiffres d’affaires resteront défavorables au quatrième trimestre en comparaison avec les mêmes périodes de l’an dernier, et que les taux de croissance des chiffres d'affaires pourraient baisser en conséquence. Les marges d’exploitation devraient augmenter en glissement annuel, avec une réduction des impacts négatifs provenant d’éléments non récurrents, mais diminuer sur une base séquentielle, avec des impacts saisonniers. La société table sur une solide génération de liquidités sur l’ensemble de l’exercice.

Évolution de la transformation

Eu égard à ces perspectives et à l’efficacité continue des mesures générales d'atténuation d’ABB, des baisses de rémunération décidées volontairement par tous les membres du conseil d’administration et du comité exécutif ainsi que par de nombreux cadres supérieurs depuis le début de la crise de COVID-19 ont été signées fin septembre.

Hors crise de la COVID-19, ABB continue d’accélérer sa transition vers un modèle d’exploitation entièrement décentralisé et de réviser le portefeuille du groupe. ABB maintient son objectif d’accélérer la réalisation des économies nettes annuelles de 500 millions de dollars prévues par le programme de simplification ABB-OS, tout en recentrant ses efforts d’amélioration continue dans ses 18 divisions en application de l’ABB Way. Au niveau de chaque Business, le nouveau système de grille d’évaluation basé sur des indicateurs de performance clés (KPI) standardisés qui est entré en vigueur en juillet permet de définir clairement les priorités d’amélioration de la rentabilité dans les Business dont les performances sont insuffisantes.

Le Capital Markets Day d’ABB qui se déroulera le 19 novembre permettra de fournir davantage d’informations sur l’évolution du portefeuille d’ABB et la nouvelle méthode de travail de la société instituée par l’ABB Way, tout en offrant une vue plus précise des stratégies de ses Business et domaines d'activité.

Autres informations

Le communiqué de presse et les transparents de présentation des résultats du 3ème trimestre 2020 sont disponibles dans la section News Center d’ABB, sur le site www.abb.com/news et sur la page d'accueil Relations Investisseurs de notre site www.abb.com/investorrelations. Une conférence téléphonique et un webcast pour les analystes et investisseurs sont également prévus ce jour et débuteront à 10h30 (heure d’été d’Europe centrale) (9h30 – heure d’été du Royaume-Uni). Pour vous pré-inscrire à la conférence téléphonique ou participer au webcast, veuillez vous reporter au site Internet ABB : www.abb.com/investorrelations. La session enregistrée sera disponible après l’événement sur le site web d’ABB.

ABB (ABBN: SIX Swiss Ex) est une entreprise leader mondial des technologies qui dynamise la transformation de la société et de l’industrie afin de bâtir un futur plus productif et durable. En connectant des logiciels à son portefeuille de solutions d’électrification, de robotique, d’automation et de mobilité, ABB repousse les limites de la technologie afin d’offrir un niveau de performances inégalé. Fort d'un héritage d’excellence de plus de 130 ans, ABB doit notamment son succès à ses 110 000 talentueux collaborateurs répartis dans plus de 100 pays.

CALENDRIER DES INVESTISSEURS

Capital Markets Day

Novembre 2020

Résultats du 4ème trimestre et de l’exercice 2020

4 février 2021

Assemblée générale annuelle

25 mars 2021

Résultats du 1er trimestre 2021

27 avril 2021

Remarques importantes sur les données prévisionnelles

Ce communiqué de presse comprend des informations et affirmations prévisionnelles ainsi que d’autres déclarations concernant les perspectives de nos activités, notamment dans les sections « Optimisation de la structure du capital », « Évolution de la transformation » et « Perspectives à court terme » de ce communiqué. Ces données sont définies d’après des anticipations, estimations et projections actuelles concernant les facteurs susceptibles d’affecter nos performances à venir, y compris la situation économique mondiale et la situation économique des régions et des industries qui constituent les marchés les plus importants d’ABB. Ces anticipations, estimations et projections sont généralement identifiables par des déclarations contenant les mots « anticiper », « penser », « estimer », « prévoir », « viser » ou toute expression similaire. Toutefois, il existe de nombreux risques et incertitudes, dont beaucoup se trouvent en dehors des limites de notre contrôle, qui pourraient entraîner une différence entre nos résultats réels et les données et états financiers prévisionnels inclus dans ce communiqué de presse et qui pourraient affecter notre capacité à atteindre tout ou partie des objectifs annoncés. Les facteurs importants susceptibles d’entraîner de telles différences incluent, entre autres, les risques d’affaire liés à la volatilité de l’environnement économique mondial et des conditions politiques, les coûts associés aux activités de mise en conformité, l’accueil que les marchés réservent à nos nouveaux produits et services, les changements de réglementations gouvernementales, les fluctuations de taux de change ainsi que d’autres facteurs du même type décrits dans les documents déposés par ABB le cas échéant auprès de la Commission des Opérations de Bourse des États-Unis, y compris nos rapports annuels dans le formulaire 20-F. Bien que le groupe ABB Ltd estime que les anticipations que reflètent ces données prévisionnelles reposent sur des hypothèses raisonnables, il ne peut aucunement garantir que ces anticipations seront réalisées comme prévu.

Zurich, 23 octobre 2020

Björn Rosengren, CEO


Pour en savoir plus, contactez :

Relations presse
Téléphone : +41 43 317 71 11
E-mail : media.relations@ch.abb.com

Relations investisseurs
Téléphone : +41 43 317 71 11
E-mail : investor.relations@ch.abb.com

ABB Ltd
Affolternstrasse 44
8050 Zurich
Suisse

Endnotes

  1. Pour le rapprochement des mesures non-GAAP, se reporter à l'annexe « Rapprochements complémentaires et définitions » dans les États financiers ci-joints du 3
  2. Les taux de croissance du bénéfice par action sont calculés en utilisant des montants non arrondis. Le bénéfice d’exploitation par action comparable est exprimé en devises constantes (taux de change de 2019, non réajusté pour tenir compte des évolutions du portefeuille d'activité).
  3. Devises constantes (non réajusté pour tenir compte des évolutions du portefeuille).
  4. Ce montant comprend à la fois le cash-flow provenant des opérations récurrentes et celui provenant des abandons d’activité.

Liens

Contactez nous

Téléchargements

Partagez cet article

Facebook LinkedIn Twitter WhatsApp