YuMi aide une entreprise alimentaire à mettre en place un processus d’étiquetage agile et précis

YuMi aide une entreprise alimentaire à mettre en place un processus d’étiquetage agile et précis

Ce robot collaboratif très habile permet d’étiqueter de façon rapide et fiable jusqu’à 20 conteneurs de produits alimentaires en vrac en une minute seulement.

Le défi
L’entreprise alimentaire suisse Bischofszell Nahrungsmittel AG avait besoin d’une solution pour augmenter la vitesse et la précision de la pose des étiquettes sur les conteneurs d’entreposage des aliments.  

La solution
Grâce à ses deux bras habiles, le robot YuMi d’ABB peut poser des étiquettes avec une grande précision, tandis que ses fonctions collaboratives et de sécurité lui permettent d’être installé dans un espace restreint sans avoir besoin de clôtures de sécurité.  

L’application
Le YuMi plie et place des étiquettes à code-barres sur les conteneurs en utilisant des ventouses pour les prendre et les placer.

Le succès de l’entreprise alimentaire suisse de 111 ans Bischofszell Nahrungsmittel AG (BINA) repose sur de nombreux facteurs, notamment sa capacité à adapter rapidement ses produits aux nouvelles tendances de l’industrie alimentaire. Avec une gamme de produits frais, d’aliments peu transformés et de repas prêts à manger en pleine expansion, BINA a décidé d’automatiser certaines étapes de son processus de fabrication afin d’accroître l’efficacité et de créer une meilleure expérience de travail pour son personnel.

Dans son usine principale de Bischoffszell, des centaines d’employés traitent plus de 1 000 articles individuels, allant des thés glacés aux salades et aux jus de fruits frais, qui doivent être expédiés à des supermarchés dans toute la Suisse, y compris à Migros, la plus grande chaîne du pays.

Besoin accru de traçabilité

Le poste de ramassage des commandes, où les produits de chaque supermarché sont ramassés et placés dans des conteneurs en plastique réutilisables, représente un élément crucial du processus de production complexe. Ces conteneurs sont suivis au moyen d’une étiquette à code-barres unique pour chaque commande sortant de l’usine. La pose des étiquettes est importante pour BINA, mais en même temps, c’est une tâche délicate et monotone qu’aucun être humain ne pourrait effectuer correctement à la vitesse requise sur une période prolongée.

Les conteneurs comportent des fentes de guidage pour un couvercle en plastique, et l’étiquette est apposée derrière. L’insertion d’un code-barres imprimé plastifié dans un support prévu à cet effet sur un conteneur nécessite une grande dextérité et l’étiquette doit être légèrement pliée pour s’insérer dans les fentes de guidage.

« Il existe une solution mécanique éprouvée pour marquer les conteneurs réutilisables à l’aide d’étiquettes non adhésives », explique Steffen Knoll, chef de projet technique à BINA. « Cependant, elle nécessite beaucoup d’espace, ce que nous n’avions tout simplement pas dans le cadre de notre nouveau processus de réemballage optimisé dans des conteneurs standard réutilisables. »

Les supermarchés et les magasins d’alimentation personnalisent de plus en plus leurs commandes, car la demande croissante de produits frais et peu transformés a réduit le temps pendant lequel les denrées périssables peuvent rester dans la chaîne d’approvisionnement. Cela a eu pour effet d’accroître la pression sur les entreprises alimentaires pour qu’elles approvisionnent les magasins en fonction de leurs besoins plutôt que sur la base de commandes normalisées.

YuMi à la rescousse

moveline AG, un partenaire du groupe ABB, a trouvé la solution au défi de BINA de mettre en place un processus d’étiquetage plus rapide et plus fiable. L’entreprise avait déjà mis en œuvre un robot YuMi collaboratif dans le cadre d’un projet pilote pour un processus d’étiquetage. Lorsqu’il a été mis au courant de ce projet, M. Knoll s’est rendu compte que YuMi était la bonne solution pour la tâche à accomplir.

« Puisque c’est un robot collaboratif et intrinsèquement sécuritaire, YuMi n’a pas besoin de clôture de protection ou de tout autre dispositif de sécurité autour de lui », explique Franz Joller, directeur général de moveline AG. « Ainsi, il s’intègre dans l’espace restreint prévu pour le processus d’étiquetage et exécute les étapes en conséquence. »

En plus de l’intégration et de la programmation de YuMi, moveline AG a également conçu l’outil de préhension. Grâce à un dispositif pneumatique/mécanique équipé de deux ventouses à vide, les étiquettes peuvent être pliées adéquatement, sans les déformer, pour que YuMi puisse les insérer dans le support.

YuMi peut manipuler 1 200 conteneurs par heure et fonctionner sur deux quarts, du lundi au vendredi, sans aucune pause.

« Nous allons certainement compter davantage sur l’automatisation à l’avenir pour le développement des activités de l’usine », déclare M. Knoll. « Je crois que les robots collaboratifs comme YuMi nous offrent de nouvelles possibilités. Les employés se sont rapidement habitués à l’idée que, contrairement à d’autres robots industriels installés sur place, YuMi ne travaille pas caché derrière une grille de protection. »

M. Knoll conclut en soulignant à nouveau les capacités exceptionnelles de YuMi. « Parmi les autres raisons qui nous ont poussés à parier sur YuMi, il y a le fait que, contrairement à d’autres solutions mécaniques fixes et encombrantes pour l’étiquetage des conteneurs, ce robot peut également être programmé pour effectuer d’autres tâches si nous n’en avons plus besoin pour l’étiquetage. Une telle polyvalence représente un atout majeur pour un robot industriel. »

Liens

Contactez nous

Téléchargements

Partagez cet article

Facebook LinkedIn Twitter WhatsApp