Mettre de l’ordre dans la maison avec l’IA

Mettre de l’ordre dans la maison avec l’IA

Bertrand Vandewiele

La lutte contre les changements climatiques représente une priorité absolue pour l’humanité.

Dans les décennies à venir, des travaux devront être entrepris dans tous les secteurs de la société afin que nous atteignions les cibles établies dans l’Accord de Paris. La menace étant mondiale, elle ne peut être contrée que par les efforts concertés de l’ensemble des nations, des organisations et des populations. La mise en œuvre de l’Accord de Paris demande de profondes transformations économiques et sociales. Mais serait-ce suffisant?

Pour des organisations comme ABB, dont les innovations constituent la base de notre vie moderne, la transformation technologique doit aller de pair avec tous les autres efforts si nous voulons pouvoir espérer atteindre nos objectifs. Les innovations qui permettent d’adopter un mode de vie plus écologique, plus sain, plus durable et plus responsable ne sont pas seulement possibles et nécessaires, elles font souvent partie de notre quotidien, et ronronnent tranquillement en arrière-plan alors que nous poursuivons nos activités. L’intelligence artificielle (IA) est un excellent exemple de ces technologies habilitantes.

L’intelligence artificielle au-delà du battage médiatique

Lorsque nous parlons de l’IA, nous avons tendance à juger son efficacité en fonction des critères établis par les représentations futuristes des films de science-fiction. Cependant, les solutions d’IA actuelles ont peu à voir avec l’ouverture des portes d’une capsule spatiale (HAL) ou la mise en scène de coups d’État pour renverser l’humanité. Elles sont plutôt responsables de l’orchestration et du réglage précis des outils technologiques qui nous permettent de vaquer à nos activités quotidiennes. Les idées fausses propagées par la science-fiction peuvent aussi parfois éclipser l’énorme potentiel de l’IA sur le plan de l’économie des ressources.

Prenons, par exemple, la prédiction suivante de l’Institut de recherche Capgemini : d’ici 2030, l’IA devrait avoir réduit les émissions de gaz à effet de serre de 16 %. De plus, on estime que l’IA a déjà aidé les entreprises à atteindre jusqu’à 45 % des cibles énoncées dans l’Accord de Paris. Si l’on combine l’IA avec d’autres innovations qui permettent d’économiser l’énergie, l’effet net positif sur les changements climatiques sera énorme.

Évoluer ensemble

L’effet pollinisateur des solutions technologiques existantes en misant sur des méthodes nouvelles et innovantes peut être bénéfique à la fois pour la planète et sur le plan des résultats. Un exemple de ce point est la collaboration entre ABB et BrainBox AI, un pionnier dans le domaine des solutions d’IA qui aident à réduire les coûts énergétiques et les émissions de carbone des systèmes CVC (chauffage, ventilation et climatisation) dans les bâtiments commerciaux. Les deux entreprises ont uni leurs forces pour s’attaquer à l’un des secteurs les plus polluants au monde : la construction et l’exploitation des bâtiments.

Selon le Rapport sur la situation mondiale 2020 de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) (disponible en anglais uniquement),  le secteur est responsable d'un pourcentage stupéfiant de 38 % des émissions totales de dioxyde de carbone liées à l'énergie. Le tableau est tout aussi sombre si l’on considère seulement les activités de construction. Transformer nos maisons en bâtiments intelligents et efficaces sur le plan énergétique devient une priorité urgente.

Les systèmes de CVC consomment la majorité de l’énergie consommée par les bâtiments commerciaux moyens, et la solution Ability™ Efficiency AI d’ABB cible ce problème. Tirant parti de la plateforme numérique ABB Ability™ et de l’intelligence artificielle prédictive, auto-adaptative, évolutive et infonuagique de BrainBox AI, la solution permet de réduire les émissions de carbone jusqu’à 40 % et les coûts énergétiques jusqu’à 25 %. Qu’il s’agisse de tours de bureaux, de centres commerciaux, d’hôtels ou d’autres catégories d’actifs, la technologie donne dès maintenant de très bons résultats.

Transformation numérique globale 

Comme nous l’avons vu, la numérisation de l’exploitation des bâtiments offre un potentiel considérable sur les plans de la réduction de l’empreinte carbone, de la consommation d’énergie et, par conséquent, des coûts. Mais la transformation numérique ne doit pas être considérée comme une solution unique et « miraculeuse ».

Les projets de numérisation réussis sont de nature holistique et requièrent la combinaison d’un réseau de solutions technologiques, et de méthodes de travail et de façons de penser nouvelles et améliorées. Les effets de la numérisation sur l’exploitation des bâtiments doivent prendre en compte le système de CVC ainsi qu’un certain nombre de solutions interconnectées, notamment pour l’éclairage et la gestion de l’énergie. Il faut adopter une stratégie globale pour tirer profit de la force motrice de la transformation numérique : l’interopérabilité.

En s’appuyant sur plusieurs centaines de projets de transformation numérique qui ont profité de la technologie d’ABB, il est clair que l’interopérabilité est un facteur de succès clé. Les personnes qui souhaitent s’engager dans un processus de transformation doivent s’assurer que les solutions qu’elles achètent peuvent être mises en réseau et qu’elles peuvent communiquer entre elles pour éviter de créer une mosaïque de solutions isolées. Après tout, la communication et la collaboration, entre les pays, les entreprises et les personnes, mais aussi entre les machines, sont essentielles afin d’obtenir l’effet cumulé qui sera nécessaire pour freiner les changements climatiques.

Téléchargez notre nouveau livre blanc 

Pour en savoir plus sur les changements climatiques, les meilleures pratiques de mise en œuvre des solutions et les études de cas réels où l’IA a eu un impact significatif, consultez le livre blanc L’intelligence artificielle (IA) dans le secteur du bâtiment comme un moteur du changement vers la neutralité carbone rédigé par ABB.

À PROPOS DE L’AUTEUR

Bertrand Vandewiele

Chef mondial de la gamme de produits, Solutions pour les bâtiments commerciaux, Bertrand Vandewiele est vice-président, chef mondial de la gamme de produits, Solutions pour bâtiments commerciaux de la division Bâtiments intelligents d’ABB depuis juillet 2021. Il a rejoint l’entreprise après avoir travaillé chez Honeywell, où il était directeur général, Solutions Bâtiments sains, et responsable de la gestion de l’offre mondiale. Bertrand est responsable de la stratégie et de l’ensemble des responsabilités P&L pour les solutions de bâtiments commerciaux d’ABB à l’échelle mondiale, y compris l’innovation de produits dans quatre portefeuilles. Animé par une passion pour la croissance d’entreprises internationales et l’obtention de résultats dans des environnements de haute technologie en constante évolution, Bertrand a commencé sa carrière chez Philips, en recherche et développement dans les secteurs des télécommunications et des semi-conducteurs. Il a également occupé des postes dans les domaines des ventes, des stratégies, de la recherche, de l’innovation et du marketing chez Signify (anciennement Philips Lighting) et Intel (auparavant Silicon Hive). Bertrand est passionné par les innovations avantageuses pour les clients qui favorisent l’innovation entre les disciplines et les équipes. Il est aussi motivé par la croissance et il transforme les obstacles opportunités en occasions de croissance et de redressement des entreprises en un temps record. Il est titulaire d’une maîtrise en sciences de l’Université du Mans et d’une maîtrise en administration des affaires pour cadre de la Rotterdam School of Management de l’Université Erasmus. Il a également suivi un programme sur les stratégies et le marketing des entreprises numériques à la Sloan School of Management du MIT et a effectué des séjours d’immersion à Hong Kong et en Afrique du Sud. Il a vécu en France, aux Pays-Bas, et il habite aujourd’hui aux États-Unis. Il est toujours ravi de découvrir de nouvelles cultures.

ARTICLES CONNEXES

1. L’importance de la BREEAM pour le secteur de l’environnement bâti

2. La route vers la neutralité carbone – définir, planifier et réaliser un avenir neutre en carbone pour tous

3. Comment des bâtiments intelligents et réfléchis peuvent aider les gens à se sentir mieux

Liens

Contactez nous

Téléchargements

Partagez cet article

Facebook LinkedIn Twitter WhatsApp