Le Système de stockage de l’énergie ENVILINEMC sélectionné par la MTA pour le nouveau Programme pilote de batteries intelligentes

L’initiative, qui sera lancée en 2019 dans une sous-station d’électrification de la NYCT, pourrait apporter des économies à long terme

La Metropolitan Transportation Authority (MTA) a annoncé aujourd’hui des plans pour la mise à l’essai d’une technologie qui ferait appel à une « approche de survalorisation » dans la gestion de l’alimentation électrique dans une sous-station d’électrification du métro à partir de l’an prochain. Cette approche fait appel à l’électricité produite par le freinage par récupération des wagons du métro. On s’attend à réaliser des économies de coûts en exécutant une stratégie d’écrêtement journalier et à dégager des recettes en participant aux programmes de réponse à la demande de la Con Edison et du New York Independent System Operator (NYISO). Le Groupe ABB et Viridity ont noué un partenariat avec la MTA dans le cadre de ce projet pilote avant-gardiste qui, s’il finit par voir le jour à grande échelle, permettrait de réaliser des économies généralisées et servirait d’approche ingénieuse pour réduire la consommation de l’énergie de pointe dans le plus vaste réseau ferroviaire des États-Unis.

Ce projet pilote, financé par la New York State Energy Research and Development Authority (NYSERDA), permettra au gouverneur Andrew M. Cuomo d’atteindre la cible de stockage de l’énergie de 1 500 mégawatts d’ici 2025, en plus de réaliser son initiative de réforme de la vision de l’énergie, dans le cadre d’une stratégie destinée à aménager, pour tous les New-Yorkais, une filière d’énergie propre, résiliente et abordable. Le lancement de ce projet pilote vient couronner plusieurs années de développement du concept; on doit ce projet à l’étroite collaboration entre les représentants de la NYSERDA, de la MTA et de la New York City Transit, ainsi que du département des Opérations du métro.

« La hausse des coûts de l’énergie oblige les grands organismes de gestion des transports en commun comme le nôtre à adopter une approche plus judicieuse. Elle nous amène à rechercher constamment des solutions inédites, a déclaré M. Pat Foye, président de la MTA. Grâce à ce projet pilote, la MTA et la New York City Transit sont à l’avant-garde dans les activités exercées pour relever nos défis énergétiques afin d’en faire rejaillir plus largement les avantages sur nos clients et sur l’environnement. Il faudra de plus en plus adopter des méthodes d’exploitation plus économes d’énergie, et la technologie de la batterie intelligente constitue un véritable plan directeur pour les moyens à prendre afin d’avancer sur cette voie. »

Mme Alicia Barton, présidente et chef d’exploitation de la NYSERDA, a pour sa part déclaré : « Il est essentiel de promouvoir les solutions énergétiques innovantes dans tout le secteur des transports pour réduire, dans l’ensemble, l’empreinte carbone de l’État, amoindrir les coûts de l’énergie et réaliser les ambitieux objectifs du gouverneur Cuomo en matière d’énergie propre et de climat. En faisant appel à la technologie de la batterie intelligente, nous permettrons au réseau des transports publics d’entrer dans une nouvelle ère d’économie de l’énergie, dont profiteront tous les New-Yorkais ».

« La nouvelle annoncée aujourd’hui est absolument captivante, a déclaré M. Frank Jezycki, viceprésident directeur et chef de l’exploitation du département des Métros. Une approche de survalorisation, qui fait appel à l’énergie du freinage par récupération, est un moyen avant-gardiste d’électrifier plus économiquement notre réseau, tout en réduisant la charge de pointe dans le système de distribution de la Con Edison. »

La batterie intelligente est un système de gestion de l’énergie en bordure de voie qui permet de stocker et de réutiliser l’énergie du freinage. À l’heure actuelle, lorsqu’un wagon freine, la plus grande partie de l’énergie de freinage par récupération n’est pas utilisée et est plutôt dissipée sous forme de chaleur en passant par les troisièmes résistances ferroviaires. Grâce au Système de stockage de l’énergie ENVILINEMC, fourni par ABB (la « batterie intelligente »), cette énergie peut être conservée et exploitée stratégiquement pendant des heures de pointe de la consommation, au moment où l’électricité apportée par le réseau est la plus chère et lorsque la demande culmine dans le système de distribution de la Con Edison.

Cette batterie est exploitée grâce au module de régulation du programme VPower DR de Viridity; il s’agit d’un progiciel exclusif qui est parfaitement intégré dans les marchés de la distribution de l’électricité et qui fait appel à des algorithmes d’écrêtement très perfectionnés. L’écrêtement permet non seulement de réaliser des économies sur les coûts de l’énergie, mais aussi de dégager des revenus en participant au programme de réponse à la demande. Ces programmes permettent en fait de récompenser les clients qui réduisent leur consommation d’énergie pendant les heures de pointe. Dans la pratique, la New York City Transit pourrait somme toute réaliser des économies importantes sur les coûts en utilisant, pendant les heures de pointe, une moins grande quantité d’énergie que celle qu’elle consomme aujourd’hui.

Share this article

Facebook LinkedIn Twitter WhatsApp