ABB Capital Markets Day 2023 : poser de nouvelles bases

ABB Capital Markets Day 2023 : poser de nouvelles bases

Le groupe entend désormais,

  •  La priorité sera donnée à l’harmonisation du modèle opérationnel, à l’accélération de la croissance et à l’amélioration continue
  •  Les objectifs de croissance du chiffre d’affaires comparables à long terme sont revus à la hausse : 5-7 %
  •  Des objectifs d’EBITA opérationnelle sont revus à la hausse : 16-19 %
  •  De nouveaux objectifs ambitieux de réduction des émissions de CO2e fondés sur la science pour 2030 et 2050

Fin 2023, ABB tient son Capital Markets Day sur le site de la business Electrification à Frosinone, en Italie. Björn Rosengren, PDG, Timo Ihamuotila, CFO et les présidents des quatre Business Areas d’ABB font le point sur la réussite de la transformation d’ABB, ses objectifs financiers et la manière dont la société tire parti des grandes tendances séculaires dans ses secteurs d’activités. Par ailleurs, le Directeur du Développement Durable du Groupe présente le programme de durabilité de la société qui s’accompagne désormais de nouveaux objectifs plus ambitieux de réduction des émissions de CO2e pour 2030 et 2050.

Björn Rosengren déclare : « Ces trois dernières années, nous avons connu une période de transformation qui nous a permis d’aligner le portefeuille d’ABB sur notre mission : promouvoir un futur plus durable et efficace en matière de ressources grâce à nos technologies d’électrification et d’automatisation. Nous avons considérablement amélioré nos performances financières et de durabilité au cours de cette phase. Notre modèle opérationnel ABB Way nous a aidé à mieux définir nos responsabilités, à renforcer notre transparence et à gagner en rapidité ».

Björn Rosengren ajoute : « Ces nouvelles bases posées, nous arrivons au terme de cette période de transformation. La majorité de nos divisions vise désormais la croissance stratégique. Leur priorité est la concrétisation du plein potentiel de ce qui, selon moi, constitue une position véritablement idéale sur le marché qui se place en plein cœur de la transition vers l’électrification, ainsi que la sécurité énergétique, l'efficacité énergétique, l’automatisation et la digitalisation. Nous atteignons notre précédent objectif de marge avec un an d’avance. Nous gagnons en agilité et nos prises de décisions s’accélèrent. Cela nous donne la confiance nécessaire pour formuler de plus grandes ambitions et relever notre objectif de marge. Je suis convaincu que la situation d’ABB est extrêmement positive, à court comme à long terme. »

De plus grandes ambitions suite à la phase de transformation

Le nouveau cadre financier voit ABB relever son objectif de croissance du chiffre d’affaires comparable à 5-7 % sur le cycle économique (contre 3-5 % auparavant). L’objectif de croissance acquise reste quant à lui inchangé, à 1-2 %. La société a par ailleurs revu à la hausse son objectif d’EBITA opérationnel, désormais fixé entre 16 et 19 % (contre ≥ 15 % auparavant). ABB met à jour son objectif de ROCE à >18 % (contre 15-20 % auparavant). La société rehausse en outre son objectif de croissance du résultat de base par action sur ce cycle économique : la croissance doit désormais se monter à au moins 5 - 9 % (ancien objectif : croissance du résultat de base par action > croissance du chiffre d’affaires). ABB confirme également son objectif d’environ 100 % de conversion de la trésorerie disponible en revenu net.

Cette révision des ambitions de croissance de la société se fonde sur un éventail de facteurs externes et internes. Il s’agit notamment de l’accélération de la demande de solutions durables d’électrification et d’automatisation qui résulte de l’alignement des objectifs communs d’émissions mondiales sur une trajectoire 1,5 °C. Dans cette optique, de nouvelles méthodes sont adoptées pour collaborer avec les divisions d’ABB responsables de la croissance. L’objectif est que les décisions soient prises bien plus près des marchés. Le portefeuille est par ailleurs repensé autour de la durabilité et de l’efficacité des ressources via l’électrification et l’automatisation.

Le Groupe décide d’augmenter le nombre de ses divisions poursuivant une stratégie de croissance afin d’englober environ 70 % du chiffre d’affaires du Groupe. Priorité est donnée à la croissance organique et aux opportunités de fusions-acquisitions susceptibles de combler les lacunes technologiques, de compléter l’offre des divisions sur les marchés à forte croissance, de donner accès à de nouvelles régions ou de faciliter la consolidation du marché. ABB vise 5 à 10 acquisitions ciblées de petite ou moyenne taille par an.

Des objectifs de rendement et de production de trésorerie motivés par les ambitions de croissance

Timo Ihamuotila a déclaré : « Nous prévoyons que cette croissance supérieure entraînera une hausse de la rentabilité et de la production de trésorerie. Pour atteindre nos nouveaux objectifs financiers, nous décidons de lancer une nouvelle phase d’amélioration de la qualité de nos revenus, ainsi que de l’efficacité et de la productivité des capitaux. Dans le même temps, nos priorités d’affectation des capitaux restent inchangées. »

ABB continuera d’investir dans le numérique si des synergies sont possibles avec l’offre de la société. Depuis 2022, environ 57 % des commandes sont en lien avec les offres logicielles et numériques. Environ 60 % des ressources de R&D travaillent sur les solutions numériques que la société renforcera grâce à des acquisitions ciblées. Entre 2020 et 2023, ABB a procédé à 26 investissements dans les domaines de la technologie et du numérique.

ABB réaffirme son objectif de conserver une note d’investissement élevée. Ses principes d’affectation des capitaux demeurent inchangés : le financement de la croissance organique via la recherche et le développement, l’investissement dans son réseau et les CAPEX, le versement d’un dividende par action durable et croissant au fil du temps, la réalisation d’acquisitions porteuses de valeur et, si possible, la restitution de liquidités supplémentaires aux actionnaires via le rachat d’actions. Ces 10 dernières années, ABB a ainsi restitué plus de 28 milliards de dollars à ses actionnaires par l’intermédiaire de dividendes ou de rachats d’actions.

Durabilité : d’ambitieux objectifs de réduction des émissions de CO2e et d’émissions évitées fondés sur la science pour 2030 et 2050

Les technologies d’ABB aident l’ensemble des secteurs concernés à optimiser, électrifier et décarboner leurs opérations afin de faciliter la transition énergétique vers un futur sans émission. En lien avec cette mission, la société communique sur la manière dont elle renforce et accélère sa stratégie de durabilité. Le groupe se fixe de nouveaux objectifs et s’impose de plus grandes ambitions.

Björn Rosengren déclare : « Chez ABB, nous promouvons l’efficacité énergétique et l’électrification depuis plus de 140 ans. Nous mettons nos technologies de pointe en matière d’électrification, d’automatisation et de digitalisation au service de l’accélération de la transition énergétique. Notre stratégie de durabilité est alignée sur cette mission. Elle vise à instaurer une société bas carbone, à préserver les ressources et à promouvoir le progrès social en collaboration avec nos clients, nos fournisseurs et nos partenaires. »

ABB envisage ses objectifs de réduction des émissions d’une manière parfaitement rigoureuse et fondée sur la science, conformément à l’initiative Science Based Targets (SBTi). Courant 2024, la société attend la validation des nouveaux objectifs qu’elle a soumis à la SBTi. Ceux-ci incluent une réduction, alignée sur la trajectoire 1,5 °C des Accords de Paris, des émissions de CO2e de Scope 1 et 2 de 80 % d’ici 2030 et de 100 % d’ici 2050 par rapport aux chiffres de référence 2019. Sur une moyenne roulante sur 12 mois, ABB a déjà su réduire de 72 % ses émissions de CO2e de Scope 1 et 2 par rapport à 2019. La société s’est par ailleurs fixée un objectif de réduction de ses émissions de CO2e de Scope 3 de 25 % d’ici 2030 et de 90 % d’ici 2050 par rapport à 2022.

Une approche bien plus stricte qui voit ABB s'éloigner de ses anciens objectifs de neutralité carbone, qui incluaient notamment l’utilisation de mesures de compensation.

Suivant les dernières recommandations du WBCSD sur les émissions évitées, ABB a également relevé ses ambitions dans ce domaine. Le groupe a également pour ambition de permettre à ses clients d’éviter 600 mégatonnes d’émissions de CO2e sur toute la durée de vie des produits vendus, entre 2022 et 2030. En 2022, les émissions évitées par les clients d’ABB se sont élevées à 70 Mt de CO2e dans de nombreux secteurs tels que les secteurs de l’industrie, des transports, du bâtiment mais aussi des DataCenters.

En savoir plus : https://capitalmarketsday.abb.com/

Pour plus de détails sur le programme de durabilité d’ABB, rendez-vous sur https://global.abb/group/en/sustainability

Leader mondial des technologies d’électrification et d’automatisation, ABB bâtit un futur plus durable et économe en ressources. Les solutions de l’entreprise connectent le savoir-faire en ingénierie et en logiciels pour optimiser les processus de production, alimentation, déplacement et exploitation. Avec plus de 140 ans d’excellence et 105 000 employés dévoués à l’innovation, le Groupe ABB accélère la transformation industrielle. www.abb.com

Liens

Contactez nous

Téléchargements

Partagez cet article

Facebook LinkedIn Twitter WhatsApp