Résultats du Tr1 2024

Résultats du Tr1 2024

Ratio positif des nouvelles commandes reçues sur la factura-tion courante, marge record et flux de trésorerie important

Annonce ad hoc conformément à l’article 53 du Règlement de cotation de la bourse SIX Swiss Exchange

  • Commandes de 8 974 millions de dollars, -5 %; -4 % en comparaison1
  • Revenus 7 870 millions de dollars, 0 %; +2 % en comparaison1
  • Bénéfice d’exploitation de 1 217 million de dollars; marge de 15,5 %
  • BAIIA d’exploitation1 de 1 417 million de dollars; marge1 de 17,9 %
  • Résultat de base par action 0,49 $; -12 %2
  • Les flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation se sont élevés à 726 millions de dollars; +157 %
CHIFFRES CLÉS
(en M$, sauf indication contraire)
CHANGEMENT
Tr1 2024 Tr1 2023 $ US Base Comparable1
Commandes 8 974 9 450 -5 % -4 %
Chiffre d’affaires 7 870 7 859 0 % 2 %
Marge brute 2 935 2 716 8 %
     en % des revenus 37,3 % 34,6 % +2,7 pts
Bénéfice d’exploitation 1 217 1 198 2 %
BAIIA d’exploitation1 1 417 1 277 11 % 11 %3
     en % des revenus d’exploitation1 17,9 % 16,3 % +1,6 pts
Bénéfice tiré des activités poursuivies, net d’impôts 914 1 065 -14 %
Résultat net propre à ABB 905 1 036 -13 %
Résultat de base par action ($) 0,49 0,56 -12 %2
Flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation 726 282 157 %
Flux de trésorerie disponible1 551 162 240 %

1      Pour un rapprochement des mesures non conformes aux principes comptables généralement reconnus (PCGR), se reporter à l’annexe « Rapprochements complémentaires et définitions » dans les états financiers ci-joints du Tr1 2024.
2      Les taux de croissance du bénéfice par action sont calculés en utilisant des montants non arrondis.
3      Devises constantes (non rajustées pour les évolutions du portefeuille).

Par rapport aux éléments de comparaison importants, notre rendement du Tr1 indique un bon départ grâce à une dynamique des commandes supérieure à nos attentes, un rapport positif entre la valeur comptable et la valeur du marché, une marge record et un flux de trésorerie important. Voilà de quoi nous encourager à revoir à la hausse nos attentes en ce qui a trait à la marge en 2024.  

Björn Rosengren, PDG

Sommaire du PDG

Voici les principales leçons que je tire du premier trimestre de 2024 : les prises de commandes supérieures à nos attentes (9 milliards de dollars), le ratio positif des nouvelles commandes reçues sur la facturation courante (1,14), une marge record du BAIIA d’exploitation ainsi qu’un flux de trésorerie disponible de 551 millions de dollars, ce qui constitue d’excellents résultats pour un premier trimestre. Nous avons publié un rapport sur la durabilité, qui contient notamment le point de preuve de l’une de nos principales propositions de valeur pour le client : la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). Tout au long de leur cycle de vie, nos produits vendus à nos clients en 2023 ont permis d’éviter 74 mégatonnes d’émissions de gaz à effet de serre. Le total actuel est de 139 mégatonnes et nous sommes donc sur la bonne voie pour atteindre notre objectif d’aider nos clients à éviter 600 mégatonnes d’émissions en équivalent CO tout au long du cycle de vie de nos produits vendus entre 2022 et 2030.

Comme prévu, les commandes ont diminué par rapport au record de l’année dernière, mais cette baisse n’était que de 5 % (4 % en comparaison). Pour résumer ce trimestre, l’activité des clients est restée élevée dans les secteurs des projets et des systèmes. L’évolution positive des commandes dans les activités de courte durée de la division Électrification est encourageante. Certes, le total des commandes d’ABB a diminué pendant le premier trimestre, mais 2024 s’annonce mieux que prévu.

Les prises de commandes records dans les secteurs d’activité de l’électrification et des entraînements ont de quoi impressionner. Les commandes en automatisation des procédés sont en baisse par rapport au niveau record établi, mais sont restées relativement stables par rapport aux niveaux élevés des derniers trimestres. Au début de l’année, nous avons qualifié le quatrième trimestre de creux pour le carnet de commandes en robotique et automatisation intelligente. Comme prévu, les prises de commandes ont augmenté de manière séquentielle. Cependant, elles ont chuté d’une année sur l’autre en raison de la normalisation des habitudes de commande des clients après une période d’achats anticipés.

Les revenus sont restés stables (jusqu’à 2 % en comparaison) avec une croissance comparable soutenue à parts égales par les prix et les volumes. Je suis content de constater l’amélioration de la marge brute de 270 points de base à 37,3 % en raison d’une évolution positive dans tous les secteurs d’activité. L’exécution plus efficace des volumes et des prix légèrement plus élevés a contribué à une hausse de 160 points de base dans la marge du BAIIA d’exploitation, un nouveau record de 17,9 %. À mon avis, cela révèle un potentiel de croissance pour ABB; il y a matière à réaliser des améliorations à moyen terme dans le cadre de notre nouvelle marge cible plus élevée annoncée en novembre.

L’important flux de trésorerie en début d’année nous permettra de réaliser ce qui pourrait être une autre bonne livraison de liquidités cette année, similaire à celle de l’année dernière. Nous devons nous en servir pour accroître notre savoir-faire et notre présence par l’entremise d’acquisitions afin de créer de la valeur à long terme pour les actionnaires. L’annonce de l’acquisition de SEAM a de quoi nous réjouir, car elle apportera des services-conseils et des systèmes de gestion de l’énergie et des actifs au sein des marchés des bâtiments industriels et commerciaux de la division Services d’Électrification. Nous avons plusieurs autres cibles, notamment des ententes encore plus importantes que la majorité de ce qui a été annoncé récemment. Le programme de rachat d’actions est un outil qui nous permet de répartir le reste de l’excédent de liquidités. Nous avons également lancé le 1er avril un nouveau programme annuel d’un montant maximal de 1 milliard de dollars. L’envergure du programme est la même que celle de l’an dernier, mais l’échéancier pour son exécution est plus court – il prendra fin en janvier 2025 – afin de coïncider avec l’annonce des résultats du quatrième trimestre de 2024 et la distribution proposée de dividendes pour 2024.

Pendant le trimestre, j’ai également annoncé ma décision de me retirer du poste de chef de la direction d’ABB. Je continuerai de m’acquitter de mes tâches jusqu’à la fin juillet. C’est à ce moment-là que Morten Wierod prendra le relais et je participerai à la transition à titre de conseiller pour le reste de l’année. Je me réjouis de voir Morten prendre ma place et je suis convaincu que grâce à son leadership avoué, le modèle d’exploitation La manière ABB s’intégrera encore davantage à nos façons de travailler. Bien que cela me fait de la peine de le voir nous quitter, je tiens à féliciter Tarak Mehta pour son nouvel emploi en dehors d’ABB. Tarak a joué un rôle important dans la réussite de notre entreprise et je lui souhaite bon succès pour la suite des choses. Nous sommes déjà en voie de remplacer les dirigeants des secteurs d’activité de l’électrification et des entraînements. Morten pourra compter sur une équipe complète lorsqu’il prendra ma place en août.

<b>Björn Rosengren</b>, PDG
Björn Rosengren, PDG
center

Perspectives

Au deuxième trimestre de 2024, nous anticipons une croissance du chiffre d’affaires comparable de 5 % d’une année sur l’autre et une marge du BAIIA d’exploitation en légère amélioration par rapport au premier trimestre de 2024.

Pour l’ensemble de l’année 2024, nous prévoyons un ratio positif des nouvelles commandes reçues sur la facturation courante, une croissance du chiffre d'affaires comparable d'environ 5 % et une marge du BAIIA d’exploitation d’environ 18 %.

Liens

Contactez nous

Téléchargements

Partagez cet article

Facebook LinkedIn Twitter WhatsApp