Répondre à l’appel pour des villes intelligentes en 2021

Répondre à l’appel pour des villes intelligentes en 2021

Article de Tarak Mehta, Président de l'activité Electrification d'ABB

Les citoyens du monde en ont assez des belles paroles sur la durabilité et les changements climatiques. Ils demandent des actions. Ils veulent dès maintenant des villes intelligentes qui protègent la planète et ses habitants. C’est pourquoi les chefs de file mondiaux ne se contentent pas de renouveler leurs engagements envers le respect des objectifs en matière de climat. Ils agissent en procédant à des investissements records dans les bâtiments, les transports et les infrastructures durables qui feront des villes à émissions de carbone nulles une réalité dans les 15 à 30 prochaines années.

La technologie existe déjà

Les investissements de cette année sont très prometteurs parce que les solutions technologiques qui permettent la création de collectivités durables – énergie renouvelable, bâtiments intelligents, réseaux électriques intelligents et transports électrifiés – sont déployées à grande échelle. Autre fait important, l’avancement de la technologie « en nuage » peut désormais relier tous les éléments qui dépendent de l’énergie de nos collectivités en un ensemble efficace et durable. Notre plus belle occasion d’économiser de l’énergie et de réduire les émissions est fondée sur une démarche de création holistique de villes connectées et intelligentes.

L’écosystème de la ville intelligente : transports, bâtiments et énergie

Il est formidable de voir des gouvernements et des entreprises mondiales comme Amazon s’engager publiquement à remplacer les véhicules de transport à essence de leur parc par des véhicules électriques au cours des cinq à dix prochaines années. Ces conversions à grande échelle devraient permettre une expansion rapide de l’infrastructure de recharge des véhicules électriques. Cette infrastructure sera également basée sur un nouveau système de recharge bidirectionnelle véhicule-réseau ou « vehicle-to-grid » (V2G), qui est plus rapide et qui permet aux conducteurs de revendre au réseau électrique l’énergie stockée dans les batteries pendant les heures de forte demande et où les coûts sont élevés. La recharge plus rapide, moins coûteuse et plus répandue des véhicules électriques sera un catalyseur pour l’adoption massive de ses véhicules, un élément essentiel pour réduire de presque du tiers les émissions urbaines [1]. Si les habitants et les entreprises d’une ville de la taille de Munich achetaient des véhicules électriques, 800 000 [2] voitures et camions de moins pollueraient l’air chaque jour.

La technologie des bâtiments intelligents a également pris un virage. Elle est encore plus intelligente, car elle combine l’Internet des objets (IoT), l’intelligence artificielle (IA) et l’informatique « en nuage » pour créer une expérience sûre et agréable pour les gens, tout en assurant une gestion de l’énergie ultra efficace en arrière-plan. Elle est aussi plus abordable. Un bâtiment commercial intelligent consomme désormais jusqu’à 50 % moins d’énergie. Grâce à ces économies d’énergie, les propriétaires récupèrent le coût de l’équipement, de l’installation et de l’entretien en moins de deux ans et les émissions sont considérablement réduites. Grâce à la technologie intelligente, le Centre de commerce international de Hong Kong, qui figure sur la liste des 3 % des bâtiments écologiques les plus performants au monde, a économisé 15 millions de kilowatts-heures d’énergie. Cette valeur représente la consommation d’électricité annuelle de 4 500 résidences familiales [3]. Puisque les bâtiments intelligents deviennent le choix le plus écologique et le plus abordable pour les gouvernements et les entreprises, nous nous attendons à une conversion massive dans de nombreuses villes.

Bien sûr, les réseaux électriques des collectivités sont l’épine dorsale de toute la ville intelligente. Plus notre source d’énergie principale est durable, plus les bâtiments et les transports le seront aussi. La nouvelle technologie de gestion intelligente de l’énergie utilise le même trio, Internet des objets (IoT), intelligence artificielle (IA) et informatique « en nuage », pour déplacer les périodes de distribution d’énergie vers les heures où l’apport des énergies renouvelables, notamment solaire et éolienne, est le plus élevé. Cela représentera la clé de l’élimination progressive des combustibles fossiles et de l’achèvement de la transition vers les énergies renouvelables.

Notre objectif ultime est de relier les solutions intelligentes en matière de transport, de construction et de réseau électrique pour former un nouvel écosystème de ville intelligente. Ce système en nuage pourra recenser nos déplacements chaque jour, calculer comment et quand nous consommons de l’électricité puis utiliser ces données pour modifier la façon dont nos appareils – chauffage et éclairage, appareils ménagers, voitures électriques, équipement de bureau – utilisent l’énergie. Malgré le fait qu’elles se dérouleront en arrière-plan sans aucun effort de la part des citoyens et sans perturber leur vie, ces transformations seront une percée dans la décarbonisation de collectivités tout entières.

Le monde est prêt pour des villes intelligentes

Alors que le monde appelle ses dirigeants à inverser le cours des changements climatiques, nous avons recours à la technologie pour créer des collectivités plus sûres, plus intelligentes et plus durables en pensant à nos enfants et aux générations futures. ABB est prête, et vous?

[1] Émissions de CO2 des voitures : faits et chiffres (infographie) | Actualités | Parlement européen (europa.eu)

[2] Landeshauptstadt München Verkehr (muenchen.de)

[3] Le Centre de commerce international établit des normes environnementales exceptionnelles à titre de premier bâtiment de Hong Kong à obtenir la plus haute distinction de la certification internationale BREEAM In-Use | Sun Hung Kai Properties (shkp.com).

Liens

Contactez nous

Téléchargements

Partagez cet article

Facebook LinkedIn Twitter WhatsApp