Résultats 3ème trimestre 2021

Résultats 3ème trimestre 2021

Une demande forte et un chiffre d'affaires impacté par les contraintes d'approvisionnement

Annonce ad-hoc conformément à l’article 53 du règlement de cotation de la SIX Swiss Exchange

  •  Commandes en hausse de 29 % à 7,9milliards USD ; +26 % à périmètre comparable 1
  •  Chiffre d'affaires de 7,0 milliards USD, en hausse de 7 % ; + 4 % à périmètre comparable
  •  Résultat des opérations de 852 millions USD ; marge de 12,1 %
  •  EBITA d’exploitation 1 de 1 062 millions USD ; marge1 de 15,1 %
  •  Résultat de base par action de 0,33 USD ; en baisse de 85 %2
  • Le cash-flow d’exploitation et le cash-flow d’exploitation des opérations récurrentes se sont établis respectivement à 1 104 millions USD et 1 119 millions USD

Pour le rapprochement des mesures non-GAAP, se reporter à l'annexe « Rapprochements complémentaires et définitions » dans les États financiers ci-joints du 3ème trimestre 2021.
Les taux de croissance du bénéfice par action sont calculés en utilisant des montants non arrondis.
Devises constantes (non réajusté pour tenir compte des évolutions du portefeuille).
Ce montant comprend à la fois le cash-flow provenant des opérations récurrentes et celui provenant des abandons d’activité.

« Malgré les difficultés actuelles en matière d’approvisionnement, je me réjouis de la bonne marge que nous avons réalisée ce trimestre. Notre flux de liquidités particulièrement important nous laisse une vaste marge de manœuvre au niveau de notre bilan pour soutenir à la fois notre croissance organique et nos acquisitions,  tout en récompensant nos actionnaires. »                                                                                                                  Björn Rosengren, CEO

Synthèse du CEO

Les résultats du 3ème trimestre ont fait apparaître un contexte contrasté, avec d’une part un niveau élevé de la demande qui a favorisé une forte hausse des commandes, et d'autre part des contraintes d'approvisionnement qui ont impacté notre chiffre d'affaires plus que prévu. Pour autant, nous avons réussi à augmenter nos bénéfices et marge d’exploitation sous‑jacents, à générer un important cash-flow, à progresser dans plusieurs secteurs d’activité en procédant à des ajustements de notre portefeuille, et à réaliser d'importants lancements de produits.

Nos commandes ont bondi de 29 % (26 % à périmètre comparable) en glissement annuel. Nous nous efforçons autant que possible de nous assurer que les commandes que nous acceptons reposent sur une véritable demande, mais au regard des contraintes d'approvisionnement actuelles, il nous faut bien reconnaître que cette hausse résulte pour une part de commandes de précaution passées par les clients en vue d'assurer leurs futures livraisons. Toutes les Business Areas ont contribué à cette hausse en affichant des taux de croissance à deux chiffres tandis que tous les segments et régions ont enregistré des évolutions positives. En données séquentielles, l’activité client sous-jacente a quelque peu progressé dans les Amériques, a diminué en Europe et est restée stable en Chine.

Le chiffre d'affaires a été directement impacté par les contraintes d’approvisionnement qui ont occasionné des retards dans nos livraisons aux clients. Ces contraintes ont été principalement liées à la pénurie de semi-conducteurs et aux déséquilibres observés dans l’ensemble de la chaîne logistique, l’impact ayant été particulièrement notable dans les business Electrification et Robotics & Discrete Automation. Le chiffre d'affaires a progressé de 7 % (4 % à périmètre comparable).

L’EBITA d’exploitation a grimpé de 35 % en glissement annuel, tandis que la marge a progressé de 310 points de base à 15,1 %. Toutefois, cette progression résulte des éléments défavorables temporaires ayant impacté les résultats de l’année dernière, d'une évolution positive dans toutes les Business Areas et d’un niveau anormalement bas des coûts corporate ce trimestre.

Je me réjouis que nous ayons pu, ce trimestre encore, générer un important cash-flow qui a plus que doublé par rapport à la même période de l’année dernière pour atteindre 1,1 milliard USD. Notre bilan s'avère solide avec un rapport dette nette/EBITDA qui s’établit à 0,5.

Dans la droite ligne de notre stratégie de gestion active de notre portefeuille d'activités, nous avons annoncé à la fois une cession et une acquisition au cours de ce trimestre. Nous avons accepté de céder la division Mechanical Power Transmission (Dodge) pour un montant au comptant de 2,9 milliards USD et espérons finaliser cette transaction d’ici la fin de cette année. Le business Robotics and Discrete Automation a fait l’acquisition de ASTI Mobile Robotics Group (ASTI), un fabricant de robots mobiles autonomes de tout premier rang. Cette transaction nous permettra d’exploiter le potentiel de secteurs tels que l’automatisation de la logistique et des entrepôts. Nous avons également bien progressé dans les autres secteurs d'activité de notre portefeuille.

Je me réjouis notamment du lancement par notre division E-mobility de Terra 360, le chargeur pour véhicules électriques le plus rapide au monde. Il s’agit du seul chargeur du marché capable de recharger simultanément jusqu’à quatre véhicules grâce à sa fonction de répartition dynamique de la puissance. Affichant une puissance maximum de 360 kW, il est à même de recharger complètement un véhicule électrique en à peine 15 minutes. Cette technologie révolutionnaire contribuera à asseoir notre position de leader dans le secteur de la recharge pour VE.

Toujours dans ce même domaine de l’électrification, mais appliqué cette fois à l’industrie minière, le business Process Automation a lancé son portefeuille de solutions ABB Ability™ eMine comprenant un large éventail de technologies destinées à faciliter l’électrification complète des exploitations minières, associées à des services de contrôle et d’optimisation de la consommation d'énergie. Dès 2022, il inclura la technologie ABB Ability™ eMine FastCharge, qui offre une capacité de recharge électrique haute puissance pour les tombereaux de chantier. Il intègre également le système de trolley ABB Ability™ eMine qui permet de diminuer la consommation de gazole de 90 %.

Nous avons également été salués pour nos efforts en matière de développement durable puisque nous figurons une fois encore dans la série d'indices FTSE4Good  avec un score global de 4,2 sur une échelle allant de 0 à 5 (5 constituant le meilleur score). À l'échelle internationale, nous nous classons parmi les meilleures entreprises répertoriées par cet indice avec un score supérieur à la moyenne du secteur.

Björn Rosengren, CEO
Björn Rosengren, CEO

Perspectives

Au quatrième trimestre 2021, ABB prévoit que les difficultés d'approvisionnement continueront d’impacter les livraisons aux clients. À périmètre comparable, la croissance du chiffre d'affaires devrait être sensiblement similaire à celle du troisième trimestre.

Dans la droite ligne de son évolution récente, la marge EBITA d’exploitation devrait diminuer au quatrième trimestre en données séquentielles. 

À périmètre comparable, ABB table, pour l’exercice 2021, sur une augmentation de son chiffre d'affaires de 6 à 8 % (estimée précédemment à un peu moins de 10 %), freinée par les contraintes d'approvisionnement en fin d'année.

En 2021, ABB prévoit une forte progression de la marge EBITA d’exploitation entre son niveau de 2020 et l’objectif fixé pour 2023, se situant dans la moitié supérieure de la fourchette de 13 à 16 %.

Liens

Contactez nous

Téléchargements

Partagez cet article

Facebook LinkedIn Twitter WhatsApp