Global site

ABB's website uses cookies. By staying here you are agreeing to our use of cookies. Learn more

Groupes, zones, catégories et appareils

Groupes
Sous-groupes et classes de températures
Zones
Catégories d'appareils
Niveaux de protection des appareils
Les normes IEC 60079-0 à l'international et EN 60079-0 en Europe, définissent les groupes d'atmosphères potentiellement explosives. Il existe trois groupes. Le Groupe I concerne les mines souterraines ou les mines grisouteuses, le Groupe II les environnements de surface avec du gaz, et le Groupe III les environnements de surface avec de la poussière. Dans la Directive Produits 2014/34/EU, seuls deux groupes sont définis : le Groupe I pour les mines souterraines ou mises en danger par le grisou et/ou des poussières combustibles, et le Groupe II pour toutes les installations de surface.

La désignation du groupe se base essentiellement sur le lieu d'utilisation de l'appareil (classification des appareils).

Les gaz explosifs, vapeurs et poussières ont différentes propriétés chimiques qui affectent la probabilité et la gravité d'une explosion. Ces propriétés incluent la température d'inflammation, l'énergie minimale d'inflammation, les limites explosives supérieure et inférieure et la masse moléculaire. Selon leur nature, les gaz explosifs sont regroupés dans les sous-groupes IIA, IIB et IIC et les poussières explosives dans IIIA, IIIB et IIIC.

Les classes de température sont définies pour l'appareil en fonction de sa température de surface maximale. Lors de la sélection d'un composant pour une atmosphère potentiellement explosive, la température de surface maximale de l'appareil doit être inférieure à la température d'inflammation du mélange potentiel de gaz ou de poussières.

.

Dans l'industrie, toutes les atmosphères potentiellement explosives doivent être associées à une classification de zone.

Le système de zone est utilisé dans le monde entier et est même accepté aujourd'hui comme une solution alternative en Amérique du Nord.

Les autorités déterminent généralement la zone, mais cette opération peut également être effectuée par un tiers, un organisme notifié ou d'autres experts. Il est de la responsabilité du propriétaire de s'assurer que la classification de son site est appliquée avant la sélection et l'installation des produits adaptés.

En règle générale, un système de zone est utilisé pour classer les zones potentiellement explosives. La Directive sur la protection des travailleurs 1999/CE et les normes internationales IEC 60079-10-x, EN 60079-10-x définissent ces zones. Dans tous les cas, la classification de zone est sous la responsabilité du propriétaire du site présentant des atmosphères potentiellement explosives. 

Il existe 6 zones :

  • Zones 0 (pour le gaz) et 20 (pour la poussière) : présence permanente d'une atmosphère explosive.

  • Zones 1 (pour le gaz) et 21 (pour la poussière) : présence occasionnelle d'une atmosphère potentiellement explosive.

  • Zones 2 (pour le gaz) et 22 (pour la poussière) : présence uniquement accidentelle d'une atmosphère potentiellement explosive, mais pas en fonctionnement normal.

Catégories d'appareils utilisées dans l'ATEX. La catégorie indique le niveau de sécurité du produit à utiliser dans chaque zone. Dans la Zone 0/20, les appareils de catégorie 1 doivent être utilisés ; dans la Zone 1/21 les appareils de catégorie 2 ; et dans la Zone 2/22, les appareils de catégorie 3. 

La classification en catégories est particulièrement importante, car toutes les activités d'inspection, de maintenance et de réparation de l'utilisateur final dépendront de la catégorie de produit/d'appareil et non de la zone d'installation.

Les dernières révisions des normes CEI et EN introduisent le concept de « niveaux de protection des appareils », qui identifie les produits selon leur risque d'inflammation. L'EPL tient également compte des potentielles conséquences d'une éventuelle explosion. Pour la zone 0/20, le niveau de protection d'appareils requis serait « a » ; « b » pour la zone 1/21 ; et « c » pour la zone 2/22.